Appel a contributions - machines


#1

Bonjour,

Dans le cadre de la récente ouverture, dans le 11° arrondissement de paris d’un “squat” autogéré, a vocation politique, sociale et culturelle, nous envisageons d’organiser un atelier régulier d’informatique libre. Toutes les machines doivent tourner sous linux (debian et ubuntu principalement).
Nous avons déjà une machine pour faire office de serveur, et une deuxieme comme poste utilisateur. cependant, nous sommes a la recherche d’autres machines, ou éléments de machine, afin d’obtenir au total suffisament de matériel pour ouvrir aux habitants du quartier une vraie “salle informatique”, dontée de tout les logiciels nécessaire aux utilisateurs, fonctionels et libres.

C’est pour cela que nous faisons appel a toutes les bonnes volonté: si vous avez une vielle machine (ou une récente, on est pas contre!), ou des éléments fonctionnels (disques durs, boitiers, ram, connectique…) a donner pour un projet social fondé sur Linux et les logiciels libres, n’hésitez pas a nous contacter : effraie@apinc.org

merci d’avance.

ps: Le lieu est en cours d’installation, pour des raisons de sécurité, il n’est donc pas encore ouvert au public, et son adresse exacte n’est pas encore diffusée. Néanmoins, trés prochainement, nous mettrons en place un site internet, ou vous trouverez toutes les informations relative au projet politique, au mode de fonctionnement, et au programme de ce lieu (qui n’a pas encore de nom définitif).


#2

Salut,
a vocation politique, sociale

Tu es sur, tu ne voulais pas dire apolitique ! :blush:


#3

j’ai du stock de vieilles pièces, mais à Caen.


#4

Aaahh la politique … c’est là que nos chemins se séparent :slightly_smiling:


#5

Fabrozor: Je te rappelle que la politique est de la “gestion de la cité”, et que ce domaine de l’interaction sociale ne nécessite pas forcément de solutions “idéologiques” à même d’amener des désaccords.
Il ne faut pas confondre politique et idéologie: les solutions politiques peuvent nous mettre d’accord (et on y arrive encore à peu prés en démocratie), mais les idéologies seront toujours là pour nous séparer.
(mais ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit: je ne ferais pas confiance à un homme faisant de la politique sans conviction).


#6

le problème n’est pas tant la politique mais bien ce que l’on en fait (cfr. politiciens, corruption, abus de pouvoir, désinformations, …).

bonne chance pour ce projet.


#7
Dire ce genre de choses (outre l'aspect confortable de ce genre d'affirmations à l'emporte pièce) est faire de la politique (populiste en l'occurrence)... Il y a de nombreux contre exemple (politiciens non véreux, hommes ou femmes de conviction, personnes n'abusant pas de leur pouvoir, ...). 4 sapins dans une forêt de chataigners de transforment pas la forêt en pinède, il suffit juste de faire attention à ce que les sapins restent marginaux.

#8
Dire ce genre de choses (...) est faire de la politique (populiste en l'occurrence)...

(…) il suffit juste de faire attention à ce que les sapins restent marginaux.[/quote]

et ça, c’est de l’utopisme? :unamused:

ou de la naiveté pure et simple? :stuck_out_tongue:


#9

Non, la simple constation qu’il n’y a aucune raison que je sois meilleur que la moyenne des gens. Or je crois que je n’essaye pas d’abuser de mon pouvoir, je ne suis pas corrompu et j’ai certaines convictions. Pourquoi la plupart des gens ne serait pas comme moi?

PS: Ça rappelle les Vendredis sur la liste DUF :slightly_smiling:


#10

ça me rappelle l’histoire du fou qui prétend ne pas l’être 8)

bon, je :arrow_right:


#11

Je serais démasqué??? :slightly_smiling: