/boot commun?

Tags: #<Tag:0x00007feddb6633b8>

Bonjour,

Y a t’il une contre-indication à ce que le répertoire /boot soit commun à deux distributions Debian sur une même machine, (/boot et chaque / dans trois partitions séparées bien entendu )?

Cordialement.

Bonjour,
D’une distribution à l’autre il peut y avoir des différence.
Une distribution => un /boot

On ne mélange pas. D’une façon générale, il est très déconseillé de mélanger des partitions sur plusieurs distributions. A moins de vouloir se faire une Frankendebian

Oui, partager /boot est à éviter absolument dans le cas d’une installation traditionnelle comme celle de Debian car les fichiers du chargeur d’amorçage et des noyaux vont se mélanger voire s’écraser et personne n’y retrouvera ses petits.

Le seul cas où c’est envisageable, c’est quand la partition EFI est montée sur /boot, avec systemd-boot comme chargeur d’amorçage. Ce n’est pas encore possible dans Debian tant que les paquets installent l’image du noyau et l’initramfs directement dans /boot.

Bonjour

Merci pour vos réponses avisées.

Ce qui m’amène à poser d’autres questions.

Actuellement, ma machine boot en EFI avec grub installé par Debian 11.

En installant Debian 12, grub va être en partie installé et configuré dans la partition racine de Debian 12.

Debian 11 sera donc amorcée par la version Debian 12.

D’où ma perplexité :

  • en cas de mise à jour du binaire de grub dans Debian 11, que se passe-t’il ?
  • en cas de casse de la partition racine de Debian 12, pourrais-je malgré tout amorcer Debian 11 ?

En fait, je cherche a retrouver la sérénité que me procurait le mécanisme de chainloader de lilo, à savoir un micro amorceur dans le MBR qui renvoyait sur des amorceurs séparés dans les partitions des différentes distributions.

Cordialement.

Voilà comment ça se passe :

Lors de la mise à jour du paquet grub-efi-amd64, grub-install est exécuté. Il copie des fichiers de GRUB à la fois dans /boot/grub et dans la partition EFI montée sur /boot/efi, et met à jour les variables de boot EFI de la machine : suppression des entrées « debian » existantes ne pointant pas vers l’emplacement de GRUB dans la partition EFI, création d’une nouvelle entrée le cas échéant, modification de l’ordre de boot pour mettre cette entrée en premier le cas échéant.

Si Debian 11 et 12 utilisent la même partition EFI, alors ils écraseront la partie du GRUB de l’autre dans la partition EFI. S’ils utilisent des partitions EFI différentes, alors ils écraseront seulement l’entrée dans les variables EFI, ce qui revient quasiment au même.

Pour éviter que Debian 11 écrase le GRUB installé par Debian 12, tu peux désinstaller le paquet grub-efi-amd64 de Debian 11.

Si la partition /boot est séparée de la racine, alors la casse de la partition racine n’a pas d’impact sur GRUB (excepté sur l’affichage de l’image de fond, j’ai fourni un patch qui la copie systématiquement dans /boot/grub pour éviter ça mais il n’est pas encore inclus dans les paquets Debian). Par contre la casse de la partition /boot du système qui a installé GRUB en dernier peut empêcher l’affichage du menu de GRUB au démarrage.

PS : LILO n’offrait pas de protection contre la casse de la partition racine ou /boot puisque son fichier principal est dedans (le MBR ne contient qu’une toute petite partie de LILO).

Idéalement, il faudrait pouvoir installer les deux GRUB avec des noms différents définis dans /etc/default/grub par la variable GRUB_DISTRIBUTOR, ce qui impacte le nom du répertoire dans la partition EFI et le nom de l’entrée de boot dans les variables EFI. Hélas la variante de GRUB installée par défaut pour le secure boot (paquet grub-efi-amd64-signed) ne fonctionne correctement qu’avec le nom par défaut « debian ». Pour pouvoir définir un nom différent de « debian » il faut désactiver le secure boot et désinstaller le paquet grub-efi-amd64-signed, puis exécuter grub-install.

Avec Debian 11 et Debian 12 sur le même ordinateur n’a pas forcement d’intérêt.
Utilise Debian 12 en lien avec Docker pour faire tourner les applications Debian nécessaires, ou d’avoir une Debian 11 sur Virtualbox (ou autre virtualiseur) lui même sur Debian 12.

Bonjour,

Je vais donc créer une partition /boot indépendante (250 M) pour Debian12 et désinstaller grub-efi-amd-64 dans Debian 11.
Lorsque je passerai à Debian 13 (à la place de Debian 11), je créerai une autre partition /boot indépendante pour elle.

J’ai toujours conservé deux versions de Debian fonctionnelles en parallèle, okazou :-).
Je ne suis pas certain d’en avoir eu besoin, mais ça me rassure.

Merci pour vous précieux conseils.

Je suis votre obligé.

1 J'aime

Bonjour,

Je ne suis plus très sûr de moi, mais il me semble avoir employé cette technique sur une machine dont l’administrateur me confiait une partition pour y installer une distribution à vocation pédagogique : je pouvais modifier son contenu à ma guise sans que cela interfère avec la distribution principale.

« Mon » lilo s’installait dans « mon » /dev/sdan. Je - enfin, mes étudiants :slight_smile: - pouvais casser ma distribution sans conséquence : la machine restait opérationnelle pour les autres étudiants grâce à la distribution principale.

Cordialement.

Ce n’est plus suffisant, vu la taille des noyaux et de leurs initramfs. Plutôt prévoir 500 Mo.