C'est clair !

Quelqu’un nous explique enfin clairement la stratégie vaccinale du gouvernement :

Faut bien dire aussi qu’étant donné la connerie des français c’est pas facile non plus :rofl: :joy:

1 J'aime

j’ai l’impression d’etre au boulot :smiley: :sweat_smile: :rofl:

1 J'aime

Connerie des français ? Il faudrait déjà que les informations soient correctes :

D’après le professeur Hervé Seligmann, un chercheur franco-israélien qui a étudié soigneusement les chiffres suite à la vaccination massive en Israël, il y a 420 morts par million de vaccinés :

Des soignants refusent le vaccin en France à la suite des malaise subis auparavant par d’autres soignants.

[spoile]Le vaccin a été mis sur le marché sans les études de phase 3, ( pour accélérer la vaccination ) ce qui fait que c’est la population générale qui sert de cobayes pour une phase 3 étendue.[/spoile]

Enfin, si il faut continuer à rire, on peut toujours :

1 J'aime

salut
d’après les chiffres initiaux de pfizer on avait 2 morts pour 20000 vaccinés,( 6 pour les placebos ), soit 100 morts pour 1 million de vaccinés. Mais a priori sans lien.

Quant à israel qui aurait gagné contrel e covid, rien n’est prouvé si on regarde la courbe des morts - la seule intéressante pour cette question. :

Si vous allez sur mon site, je vous invire à regarder les courbes où le nombre de personens de plus de 65 ans est en abscisse.

1 J'aime

Pour quelqu’un qui prétend que les informations ne sont pas correctes, cela commence très mal :



1 J'aime

D’après https://www.mesvaccins.net/web/vaccines/650-covid-19-vaccine-astrazeneca

L’efficacité clinique du vaccin « COVID-19 Vaccine AstraZeneca » a été évaluée sur la base d’une analyse de données regroupées provenant de deux essais contrôlés, randomisés et en aveugle en cours :

une étude de phase II/III, COV002, chez les adultes âgés de 18 ans et plus (y compris les personnes âgées) au Royaume-Uni ; 
et une étude de phase III, COV003, chez les adultes âgés de 18 ans et plus (y compris les personnes âgées) au Brésil.

Les études ont exclu les participants souffrant de maladies cardiovasculaires, gastro-intestinales, hépatiques, rénales, endocriniennes ou métaboliques graves et/ou non contrôlées, ainsi que les maladies neurologiques, les personnes souffrant d’une immunodépression grave, les femmes enceintes et les participants ayant des antécédents connus d’infection par le SARS-CoV-2.

Israel :
il y a eu autant de morts du 01/01/2021 à aujourd’hui ( ~ 65 jours ) que du 19/9/2020 au 01/01/2021 ( ~ 110 jours ) .

1 J'aime

J’ai cliqué sur les liens que tu donnes, c’est clair, cette information sur les vaccins mis sur le marché sans les études de phase 3 n’est pas exacte, je ne me suis pas mis à jour. Je te prie de bien vouloir m’excuser. Mais on peut quand même se poser des questions puisque la propriété des données reste aux concepteurs du vaccin et donc l’accès indépendant, à part pour les autorités du médicament, à ces données n’est pas possible.

« Toutes les données de l’essai ont été mises à la disposition de tous les auteurs, qui se portent garants de leur exactitude et de leur exhaustivité, ainsi que du respect du protocole de l’essai. » expliquent les auteurs de l’analyse

Ils mettraient leurs données dans le domaine public, ils n’auraient pas besoin de se porter garant et cela donnerait plus confiance.

Les données des études sont publiées (au sens littéral : rendues publiques) dans des revues scientifiques spécialisées. Tout le monde peut y avoir accès mais pas forcément gratuitement et surtout ce n’est réellement compréhensible que par les spécialistes du domaine concerné. Il y a ensuite des revues sérieuses (pas les conneries relayées sur les réseaux sociaux et France Soir par l’extrême droite) qui font de la vulgarisation pour le grand public.

1 J'aime

Le problème c’est que pfizer est régulièrement condamné pour diverses fraudes depuis 2009.
Donc lui faire confiance c’est malsain. et les soignants le savent pour beaucoup.

Et tous ceux qui font l’apologie du vaccin de pfizer ne disposent que des seules données de…Pfizer. Qui n’a déjà auparavant pas hésité à falsifier des données (et d’ailleurs condamné en 2009 à 2,3 milliard de dollars).

quand au lien il vient tout juste d’être mis à jour, ce qui fait que depuis des mois on nous bassine sans fondement.

les autorités du médicament se basent sur les données…de Pfizer aussi. Donc actuellement toutes les affirmations faites se basent sur des donnés d’un laboratoire notoirement connu pour ses fraudes.

Pfizer n’a rien publié vu que les données sont considérées comme confidentielles. En 2009 lors de leur condamnation aussi.

1 J'aime

Les auteurs de ces études sont généralement tenus par contrat ainsi que leur université ou centre de recherche de signer un accord de confidentialité et non-divulgation, ce qui permet aussi d’étouffer ou de carrément arrêter toute étude qui n’irait pas dans le sens commercial souhaité par leur commanditaire.
Eh, oui, tout à fait Zargos, Pfizer a été condamné en 2009 par un jury de Boston en violation d’une loi fédérale sur les organisations criminelles qui se livrent au racket et à la corruption, le Federal Racketeer Influenced and Corrupt Organization Act (RICO)

Mais il n’y a pas que Pfizer, Merck et Elsevier ont créé une imitation de journal à comité de lecture revue par les pairs, l’ Australasian Journal of Bone & Joint Medicine pour tromper les médecins :

bien évidement je ne supposais pas que seul Pfizer était dans le cas. je n’ai aucune once de confiance dans quelques société pharmaceutique quelle qu’elle soit. Certaines d’entres elles sont directement héritière de IG-farben et les expériences nazies ou U731 des japonais.

2 J'aimes

Si tu lis bien ce que j’ai publié, il est marqué que la phase 3 est en cours.
J’ai écris à vaccins.net ( qui est parait-il la voix de l’armée française ), pour leur demander des précisions.

Je rappelle qu’il existe une phase 4 pour les vaccins et que nous sommes dedans pour tous les vaccins. La phase 4 peut montrer uen dangerosité d’un médicament et l’interdire. Je rappelle mais je me suis aperçu que personne n’en parlais nulle part, même pas dans les docs officiels du ministère de la santé.

Cest le seul moment où je voudrais que les espionsde la dgse/dgsi fasse leur boulot, c’est -à-dire ne pas appliquer la loi et espionner pfizer pour savoir si les chiffres sont trafiqués.

Je cherche un site où on parle des effets secondaires, pas trouvé.

1 J'aime

Ce que je veux dire cest que toute cette histoire de vaccin c est une arnaque, et que pour le moment on a pas encore eu la facture, mais celle ci à n’en pas douter va etre tres tres salée.

depuis 10 ans voir plus, on se fait arnaquer avec ls vaccins contre la grippe. Aujorud’hui aucune etude (non sponsorisée par les laboratoire ou les medecin qui leurs sont affilés) n’a pu prouver que le vaccins contre la grippe a diminué la mortalité.

avec le covid l’arnaque est encore pire.
En septembre /octobre on nous a fait croire à une hausse de mortalité. Celle ci est uniquemnt due sur les courbe à l’ajout des morts des ephad entre mars et septembre qui n’avait pas été comptabilisé avant.

ce vaccin est une escroquerie, et on en est qu’au debut, et les morts qui vont aller avec aussi.

D’azileurs on est pas pres davoir une etude honnete qui prouvera que celui ci a reduit la mortalité du covid.

Actuellement la probabilité de mortalité du covid est inférieure à celle de la mort par météorite.
On parle quand meme d’une maladie dont la mortalité est inférieure à 0,1%. Sans compter que desormais on met tout et n’importe quoi dans les morts du covid. bientot, les accidents de voitures seront du au covid.

personnellement, je me sens plus rassuré avec un casque qu’avec ce vaccin qui joue avec l’adn/arn dont aujourd’hui encore on ne mesure absolument pas les effets à long terme

1 J'aime

je n’aime pas trop l’arn non plus.
ca ne me dérange pas que mon muscle crée la protéine mais je suis plus emmerdé avec l’idée qu’un neurone le fasse.
Et le fait ne pas pas pouvoir connaître les effets secondaires réels est un problème.

Quant aux recherches, ils suffirait d’en faire, mais les organisations ont encore trop confiance en l’état; regarde sur lubrizol ( l’usine qui a explosé à rouen, projetant des plaques d’amiante à 10 kms ) les associations n’ont pas réussi à faire une étude. Et les gens ne croient plus aux asoocs, syndicats, partis, ils préfèrent se faire enfler dans leur coin .

Il est possible , je le saurais dans quelques temps, de faire un serveur de santé pour quelques centaines d’euros par an.

1 J'aime

Bonsoir, tu peux utiliser le site spécialisé de l’UE sur les effets secondaires des médicaments, un blogueur décrit comment l’utiliser ici :

merci mais ce n’est pas ce que je cherche.
Je connais quelqu’un qui a un effet secondaire très important. Je vodurais vérifier qu’il est pris en compte.

Que veux-tu ?
Notifier un effet indésirable pour le compte de quelqu’un
ou bien
vérifier que la somme des notifications des effets indésirables a bien été incrémentée d’une unité suite à une notification ?

en gros le deuxième
je voudrais des effets indésirables précis avec un chiffre >=1 pour l’effet que je connais.

Je ne sais pas si tu vas trouver quelque chose qui va te satisfaire parce que les effets indésirables enregistrés par l’Agence européenne des effets secondaires des médicaments sont regroupés par type : effet cardiaque, effet sur les systèmes sanguins et lymphatiques… etc et non par effet secondaire précis d’une part et d’autre part pour essayer de vérifier la prise en compte, il faudrait assister à la déclaration et regarder le chiffre voulu avant et le chiffre voulu après.

Et déjà savoir qui effectue la déclaration n’est pas très clair, car des parties des documents indiquent que seul les médecins peuvent déclarer, notifier un effet indésirable tandis que d’autres parties disent qu’un patient ou un proche d’un patient peut déclarer.

Plonge dans le site et essaye d’en tirer le maximum, c’est tout ce que je suis en mesure de te conseiller avec le peu d’informations dont je dispose. Si quelqu’un en sait plus qu’il l’écrive !