Les nouveaux systèmes d'exploitations (expérimentaux)


#1

Je ne savais pas qu’il existait de nouveaux types d’OS, autre que les dérivés d’Unix.
Pourtant Unix est vieux de plus de 30 ans, Windows aussi, c’est donc normal que les chercheurs soient sur de nouveaux projets. En particulier, l’INRIA a mis au point un système d’exploitation nommé Isaac, qui est complètement d’une autre nature qu’Unix, puisqu’il gère tout sous formes d’objets, sans se soucier de leurs natures autres que de savoir s’il s’agit de hardware ou d’un software. Un autre aussi, celui du MIT, l’ExoOS (ou Aegis), basé sur une structure simplifié à un Kernel lui-même délocallisé en plusieurs blocs. Il paraîtrait qu’il est des centaines de fois plus rapide qu’un Unix (d’après le MIT).
Vous en pensez quoi? Vous pensez qu’un jour on remplacera les Windows et les Unix par l’un de ces systèmes d’exploitation expérimentaux?

quelques liens :
isaacos.loria.fr/index.html
www2.tunes.org/Review/OSes.html
pdos.csail.mit.edu/exo.html


#2

quote="Damsss"
Vous en pensez quoi? Vous pensez qu’un jour on remplacera les Windows et les Unix par l’un de ces systèmes d’exploitation expérimentaux? (…)[/quote]

et bien je pense que tous les OS ont été expérimentaux avant de “conquérir” le marché.

certains étant d’ailleurs encore au stade du “très experimental” …

bref, il n’y a pas de raison pour que ces neo-OS ne s’imposent pas d’eux mêmes à un moment ou un autre …

wikipedia: en.wikipedia.org/wiki/Operating_system
pour les motivés: nondot.org/sabre/os/articles


#3

Les OS ont été dès le début de la micro informatique nombreux, citons au hasard pour les Micro: les apple DOS et autre Prodos, mais aussi CP/M (qui aurait du être sur les PC mais ces crétins ont été trop gourmands alors IBM a demandé à un obscur petit étudiant nommé Gates qui leur proposé un truc baclé à la va vite mais pas cher… Pas plus de 512 fichiers et repertoire par exemple). Sur les gros systèmes, j’ai rencontré VMS (je crois) sur des IBM, mais aussi Multics sur des gros systèmes quand on se connectait par Transpac à 300Bauds et bien sur Unix.

Lors de la création de Linux, il y a eu le gros débat (toujours en cours sans doute) Kernel monolithique vs Micro kernel. La première version a donné linux, la deuxième donne Hurd (je crois). Il est amusant de voir que udev est une première tentative de basculer dans l’espace utilisateur une tache initialement dévolue au noyau (le devfs). Peut être que linux va évoluer vers un modèle type micro kernel…

Par contre je ne sais pas où en est cette querelle (Kernel monolithique vs micro kernel), à mon avis c’est comme pour les processeurs RISC ou non: c’est sans fin.


#4

A ce propos, l’exoKernel du MIT n’est ni du micro-kernel, ni du monolithique. En fait, sur un ExoPC, les applications se voient accollées d’une librairie spéciale OS, qui leurs permet d’utiliser directement le matériel. En clair, sur un ExoPC, il n’y a plus de kernel, mais chaque application est son propre kernel en quelquesorte. Une sorte de multi-micro-kernel. Aussi, c’est plus rapide pour des applications ayant leurs propres librairie OS. Imaginez mozilla utilisant directement les ressources graphiques dont il a besoin sans passer par xorg, apache utilisant directement la carte réseau sans passer par inet, et xmms utilisant directement la carte son, sans passer par alsa. ^^ (difficile à imaginer d’ailleurs). En plus, d’après le MIT, c’est compatible avec les applications Unix (OpenBSD, Linux).
Reste plus qu’à essayer, si quelqu’un a une machine dispo, pour tester (j’ai pas trop envie de le tester sur mon serveur …).

pdos.csail.mit.edu/exo/distrib.html


#5

Je doute un peu de ton interprétation de comment marche ExoPC, ou alors l’ordonnancement devient vraiment hasardeux.
Et alsa n’a rien à voir avec le kernel, il sert juste à multipléxer les flux de façon à ce que les applis ayant besoin de la carte n’ait pas besoin d’attendre qu’elle soit libérée par une autre appli qui pourrait utiliser la ressource.


#6

Quand même, alsa a «viré» OSS pour gérer les cartes sons dans le noyau. C’est une couche directe sur le matériel et les modules alsa font partie intégrante du noyau. Alsa n’est pas que le mixer.

Pour ExoPC, je penses que tout est dans la «librairie», Si j’interprète ce qu’il dit, le noyau ne se chargera que des processus, la gestion des ressources seraient confiés au processus eux mêmes par l’utilisation d’une librairie (qui elle même j’imagine utilise un serveur qui synchronise le tout). La différence est que tout cela a lieu dans l’espace utilisateur. Mais là c’est une pure supputation…


#7

oups, j’ai dit une connerie, en fait je pensais à arts en écrivant ça :blush:


#8

Je crois que Hurd précède de peu Linux (mais a eu un développement moins rapide).

Les deux “équipes” ne semblaient pas avoir connaissance des travaux de leurs collègues.


#9

D’après ce que j’aurais entendu RMS développais encore Hurd lorsque Linus a sorti son Linux. Au démarrage, ce n’étais pas un projet collaboratif.


#10

Nouvelles hebdomadaires du 7 mars 2006 :


#11

J’ai retrouvé un lien sur la discussion Micro Noyau /Monolithique du début:

http://people.fluidsignal.com/~luferbu/misc/Linus_vs_Tanenbaum.html


#12

:open_mouth: Une discussion entre Andrew Tanenbaum et Linus Torvald, en personnes. Impressionnant. Merci fran.b

C’est étonnant, ça date de 92, mais pourtant les deux auteurs parlent trés bien de notre époque et de l’évolution qu’à pris Linux. Ils parlent même de porter Linux sur HURD, alors que c’est justement ce qu’on essaye de faire. 8)