Lm-sensors et les capteurs de la carte-mère


#1

Salut à tous,

Voilà deux semaines (à temps partiel, faut quand même pas charrier) que j’essaie de faire marcher ces capteurs…
Recompilation du noyau pour y intégrer la prise en charge des I2C, puis installation du package lm-sensors… La première fois j’ai flippé parce que l’install comprend aussi un kernel-image (2.4 !), et j’ai tout arrêté.
Et puis hier, sur un coup de tête, j’ai relancé l’install (faut dire que j’avais aussi compris que c’était MOI qui décidait tquel kernel lancer au démarrage, depuis mon premier essai). Et j’ai laissé le kernel-image s’installer.

Et ça marche toujours pas, évidemment, sinon y aurait pas de thread.

Premier truc : ce kernel est-il indispensable au fontionnement des capteurs ? Si la réponse est oui, j’imagine que ça veut dire qu’il faut booter dessus, ce que je me refuse à faire puisque j’ai un 2.6.10 qui tourne.
D’un autre côté, je ne comprendrais pas que la réponse soit “oiu”, puisque sur le site de lm_sensors est annoncé que le kernel 2.6.x est maintenant pas mal supporté. Alors, qu’est-ce que c’est que cette install de kernel ?!

Deuxième point : j’ai suivi ce guide à partir du point 7, les précédents relevant de la compilation des sources.
A priori, la détection des capteurs se fait bien, et le lancement de /etc/init.d/modutils aussi.
Par contre, quand je fais un lsmod, je me retrouve avec le mesasge “QM_MODULES: function not implemented”. Et les capteurs de gkrellM ne sont toujours pas actifs.

Qu’est-ce que j’ai raté ?


#2

mon futur pipo sur le noyau et ses modules ! :laughing:
bon, i2c et lm-sensors sont maintenant (2.6) des modules standard du noyau, donc rien à installer de plus que le sources de ton noyau et de recompiler.
C’est juste que pour le 2.4, c’etait encore des composants séparés.
Il va donc falloir recompiler ton noyau, si tu ne les a pas déja activé dans ta config. Sur mon 2.6.10, c’est dans Device Drivers/i2c support…
Profites en pour repartir avec une config orientée “modules” car ton noyau monolitique (c à d tout dans le noyau) est une hérésie à notre époque, et tu comprendra si j’ai le temps de faire le pipo sur les modules.
Reprends une config standard comme base: en réinstallant un kernel-image d’une version proche de celle que tu veux compiler, tu recuperes le /boot/config-??? et tu en fais le .config dans /usr/src. Ensuite, tu retouches ta config en ne mettant dans le noyau QUE les composants qui sont déja configurés pour etre ds le noyau, et en rajoutant uniquement ceux pour lesquels la réactivité est importante, qui sont utilisés en permanence, et qui ne nécessitent pas de passage de paramètre : carte rézo, bus ide, gestion ext2/3 (si c’est ton format de partoche) etc… Les composants comme le port parrallele, l’USB, etc ne sont pas forcément critiques et doivent donc rester en module autant que faire se peut.
Au boulot, si ta tete s’est raffraichie :wink:


#3

Bah en fait, je suis pas allé me les rafraîchir, mais je pense qu’une partie de l’après-midi y sera consacrée :slightly_smiling:

C’est obligé de récupérer une image du noyau ? Parce que à la rigueur, je peux faire ce que j’avais déjà fait : partir des sources, pis c’est tout (ce que j’avais fait sur mon install initiale).

Tiens, maintenant que je revois la page qui m’avait beaucoup aidé pour cette première install, je vois que j’avais appliqué des patches :
acm.cs.rpi.edu/~dilinger/pat … .10-as2.gz
grsecurity.com/grsecurity-2.1.1- … 2254.patch

Vu que je savais pas ce que je faisais, je me pose maintenant la question : est-il important de patcher son noyau ? Dans quel but le fait-on, s’il est censé fonctionner correctement comme ça ?


#4

[quote=“essaion”]Bah en fait, je suis pas allé me les rafraîchir, mais je pense qu’une partie de l’après-midi y sera consacrée :slightly_smiling:

C’est obligé de récupérer une image du noyau ? Parce que à la rigueur, je peux faire ce que j’avais déjà fait : partir des sources, pis c’est tout (ce que j’avais fait sur mon install initiale).[/quote]
non, c’est juste fortement conseillé pour etre sur de partir d’une config qui marche sur afin de recompiler ton noyau.

[quote=“essaion”]Tiens, maintenant que je revois la page qui m’avait beaucoup aidé pour cette première install, je vois que j’avais appliqué des patches :
acm.cs.rpi.edu/~dilinger/pat … .10-as2.gz
grsecurity.com/grsecurity-2.1.1- … 2254.patch

Vu que je savais pas ce que je faisais, je me pose maintenant la question : est-il important de patcher son noyau ? Dans quel but le fait-on, s’il est censé fonctionner correctement comme ça ?[/quote]
ben il peut y avoir des patches utiles: moi je patche mon noyau pour avoir le cryptage mppe sur mes connections pptp (VPN), mais si tu ne vois pas de raison particuliere, c’est que tu n’as pas besoin de patch.
Fais “apt-cache search patch” pour voir s’il y a des patchs qui t’interressent…
Sinon, si tu n’as pas de besoin particulier de patch, ou de module particulier non inclus dans le noyau, le seul interet à compiler (mais il est de taille), c’est si tu veux dynamiser ton noyau et ses modules en l’optimisant spécifiquement pour ton architecture.
Normalement, avec un kernel-image 2.6 chopé avec apt-get, ton lm-sensors va marcher direct…


#5

Je viens de vivre deux epériences fascinantes.

Dans la première, j’ai booté sur un noyau fraîchement recompilé en modularisant ce que je pensais pouvoir l’être (bon, j’ai gagné 200 ko sur un noyau de 2,1 Mo à l’origine), c’est à dire des trucs pas critiques en théorie.
Y a quand même quelque chose qui n’a pas dû être apprécié, parce que je me suis retrouvé avec un début de boot, suivi dans la seconde de mon écran de démarrage ASUS avec de belles stries grises verticales et des couleurs franchement laides.

Pas démonté, je reboote sur mon précédent noyau, et installe le paquet kernel-image-2.6.8-2-k7. Tout va bien sauf que LILO veut écraser ma MBR, et ça j’aime moyennement vu que j’en ai chié pour mettre au point le boot GRUB qui va bien. Bref, je modifie mon menu.lst en ajoutant l’option de démarrage iniitrd=/boot/initrd-2.6.8-2-k7, puisque j’ai lu quelque part que c’était nécessaire (pourquoi au juste, mystère).
Je remarque au passage l’existence d’un fichier config-2.6.8-2-k7 (probablement le fichier de configuration du noyau) et de initrd-2.6.8-2-k7 (dont je ne peux que supposer qu’il est destiné à être chargé au démarrage pour une raison qui m’est inconnue).
Je reboote, tout va bien… sauf qu’un magnifique kernel panic m’informe que la partition /dev/md1 n’a pu être montée…
Diantre, j’avais omis que mon système était un peu exotique (RAID 1 en S-ATA par le biais du contrôleur Silicon Image 3112A) et que cela pourrait se ressentir.

Bref, rien de concluant.
Je ne désespère cependant pas, et vais de ce pas recompiler mon noyau 2.6.10 récalcitrant.

Essaion arrivera-t-il à booter sur un kernel modularisé ? Vous le saurez au prochain épisode de ce thread haletant de suspense !


#6

[quote=“essaion”]Je viens de vivre deux epériences fascinantes.
Dans la première, j’ai booté sur un noyau fraîchement recompilé en modularisant ce que je pensais pouvoir l’être (bon, j’ai gagné 200 ko sur un noyau de 2,1 Mo à l’origine), c’est à dire des trucs pas critiques en théorie.
Y a quand même quelque chose qui n’a pas dû être apprécié, parce que je me suis retrouvé avec un début de boot, suivi dans la seconde de mon écran de démarrage ASUS avec de belles stries grises verticales et des couleurs franchement laides.[/quote]
joli !

comment as tu installé grub ? normalement, quand tu installes un nouveau paquetage noyau et que tu es sous grub, à la fin du déploiement du pkt noyau, il te “warn” à propos d’une mise à jour du boot loader, que tu dois accepter. En fait, ca execute la commande ‘update-grub’, qui te génère automatiquement un menu.lst correct.
La commande ‘update-grub’ est vraiment magique…
Essayes un truc: déplaces ton menu.lst, fais un ‘update-grub’ et regardes si le nouveau fichier menu.lst te satisfait. Tu pourra ajuster dans ce fichier les éléments permettant de se régénèrer, pour qu’il corresponde mieux à tes souhaits: ca se fait dans les commentaires (sans les decommenter) et aprés tu n’as plus qu’a relancer update grub.

tu n’as pas encore lu mon pipo ? c’est dans l’initrd que sont rangés les modules nécessaires au démarrage, et en particulier, ce qui permet de lire les partitions.

tu as lu ce que je t’ai écrit plus tôt dans ce même fil ?
c’est ce fichier config-2.6.8-2-k7 qu’il faut que tu recopies sous le nom /usr/src/linux/.config , et qui va servir de base pour la configuration du noyau que tu va ensuite compiler… Je ne te faisais pas installer un noyau précompilé debian pour que tu l’utiolises, c’etait juste pour recuperer PRECISEMENT ce fichier de config correspondant presqu’a ce que tu souhaites comme config.

[quote] initrd-2.6.8-2-k7 (dont je ne peux que supposer qu’il est destiné à être chargé au démarrage pour une raison qui m’est inconnue).
Je reboote, tout va bien… sauf qu’un magnifique kernel panic m’informe que la partition /dev/md1 n’a pu être montée…
Diantre, j’avais omis que mon système était un peu exotique (RAID 1 en S-ATA par le biais du contrôleur Silicon Image 3112A) et que cela pourrait se ressentir.[/quote]
Remets le module raid/sata dans le noyau, ca devrait aller mieux.

[quote]Bref, rien de concluant.
Je ne désespère cependant pas, et vais de ce pas recompiler mon noyau 2.6.10 récalcitrant.[/quote]
penses à partir du fichier de config du noyau que tu viens d’installer.

Mais oui, mais oui…


#7

:blush:

Ouais, j’ai quand même un peu honte de mes manquements sur le sujet…
Comme quoi, on croit lire mais on survole.
Merci pour tes rappels à l’ordre et tes éclaircissements ; comme je l’ai dit par ailleurs je prends un peu de vacances par rapport à Linux (sous-entendu : mon système tourne ; il y manque plein de trucs mais les fonctions vitales de base sont présentes).

Le truc affreux au démarrage venait apparemment de l’option de compilation avec frame-buffer ; je voulais voir ce que ça faisait (puisque j’ai une carte qui est gérée et que l’idée de pouvoir booter en mode graphique me plaisait bien), j’ai été servi.

Je prends note de ta mise au point pour GRUB.
Je l’ai installé “à la main”, à partir d’une disquette de démarrage faite avec des dd of if, et un menu.lst aux petits oignons par mes soins. Très “roots”, comme méthode, mais apparemment efficace.
Quand j’ai installé le kernel-image, l’installation m’a juste dit que LILO allait écrire sur le MBR ; faut croire qu’il a pas vu que GRUB y était déjà ?!

J’ai maintenant compris l’idée du fichier de config et de la compilation à refaire… Suite au prochain épisode (dans le courant de la semaine prochaine, qui sait ?).

Merci encore, Monsieur O’Topp (écossais, arf ?!)

A bientôt,


essaion


#8

[quote]Bah en fait, je suis pas allé me les rafraîchir, mais je pense qu’une partie de l’après-midi y sera consacrée[/quote]:shock:
Tu ne trouves pas kon se les gèles déjà assez comme ça ces temps-ci sans vouloir encore “se les rafraîchir” ? :laughing: