Optimiser la gestion du swap


#1

Salut
J’ai eu un peu de mal à mettre en place zswap, la compression lz4 pour optimiser la gestion du swap.
Voici mon petit pense-bête:


#2

Bonjour,

Je voudrais bien voir l’impact sur les performances. J’imagine que la compression prend du temps CPU, qui pourrait pourtant être utilisé pour faire la bascule SWAP <-> RAM. Du coup il faudrait effectuer quatre tests de performances : normal, RAM compressé, SWAP compressé enfin, RAM et SWAP compressés.

J’ai du mal à me dire que le temps CPU est mieux employé avec de la compression. N’en reste pas moins qu’effectivement, dans l’idéal, il ne vaut mieux pas utiliser le swap. Là comme ça, je dirais que régler son déclenchement est préférable.


#3

je m’en tiens à ce qui disent les gens du noyau
https://www.kernel.org/doc/html/v4.18/vm/zswap.html

Chromium + Spotify + Molotov + Quodlibet + apt update

free -ht
              total        used        free      shared  buff/cache   available
Mem:          3,6Gi       2,0Gi        98Mi       174Mi       1,5Gi       1,2Gi
Swap:         7,5Gi        78Mi       7,4Gi
Total:         11Gi       2,1Gi       7,5Gi

NB: la RAM est aussi utilisée pour /tmp

df -hT
Sys. de fichiers Type     Taille Utilisé Dispo Uti% Monté sur
udev             devtmpfs   1,8G       0  1,8G   0% /dev
tmpfs            tmpfs      370M     11M  359M   3% /run
/dev/sda1        ext4        19G     13G  5,2G  72% /
tmpfs            tmpfs      1,9G     23M  1,8G   2% /dev/shm
tmpfs            tmpfs      5,0M    4,0K  5,0M   1% /run/lock
tmpfs            tmpfs      1,9G       0  1,9G   0% /sys/fs/cgroup
tmpfs            tmpfs      1,9G    4,0K  1,9G   1% /tmp
/dev/sda6        ext4       268G    238G   16G  94% /home
tmpfs            tmpfs      370M     28K  369M   1% /run/user/1001

#4

Oui bien entendu, mais comme il n’y a pas de benchmark, difficile de voir le réel impact/gain. Typiquement, est-ce utile pour une machine qui utilise très rarement le swap ? Un exemple tout bête avec mon RPI1, le swap se remplit lors des mises à jour, mais fini par se vider.


#5

C’est à mettre en balance avec le temps que le CPU passe à ne rien faire en attendant la fin des opérations d’entrées-sorties disque qui seraient économisées grâce à la compression.

Le bénéfice éventuel dépend donc de la charge CPU et de du ratio entre la vitesse de compression/décompression du processeur et la vitesse de lecture/écriture du support de stockage.