Packard Bell Pegasus

bloc-alimentation
Tags: #<Tag:0x00007f0944d6e0a8>

#1

Bonjour,
Je ne sais pas si je suis sur le bon site, je lance une bouteille à la mer ! (et encore, la mer c’est peu dire, internet c’est l’océan … au moins)

J’ai retrouvé un (vieux) Packard Bell Pegasus que je voudrais donner à mes petits enfants pour qu’ils puissent se familiariser avec le pc, internet, etc.
Mais … je ne retrouve plus les fils qui vont avec.

Quel fil puis-je utiliser pour le charger ? J’ai essayé de le connecter à mon pc par un fil à 2 prises usb (une à chaque bout) mais le petit PB chauffe … dans le doute j’ai débranché.
Svp, si vous avez la gentillesse de me répondre, ne me parlez pas en termes techniques, je n’y connais rien.
Merci d’avance, bonne journée à tous.toutes
Liane


#2

Salut
Pour charger la batterie d’un PC portable il faut … un chargeur :grinning:

ça a cette tête là
doc076642

ça se trouve chez les marchands


#3

Merci ! C’est exactement le genre de réponse que j’espérais : concrète et avec une photo.
Est-ce que n’importe lequel peut convenir (évidemment je n’ai plus le fil d’origine) ou y a-t-il une puissance (ou autre chose) à respecter ?


#4

Pour savoir ça précisément il faut le numéro de série de l’appareil
c’est généralement collé sous l’appareil ou à l’intérieur de l’emplacement de la batterie

le problème est plus la compatibilité de l’embout du chargeur ,qui se branche côté PC, pour être certain qu’il peut se brancher dans l’orifice côté PC.

Pegasus n’est pas suffisant comme info, il doit y avoir une autre identification de l’appareil


#5

N’importe quoi mais n’importe quoi ! Non seulement on ne peut pas alimenter un ordinateur par ses ports USB, ils ne sont pas faits pour ça, mais ce type de branchement contre nature peut endommager les ports USB des deux appareils.

Désolé mais quant il est question de technique, on peut difficilement faire l’impasse sur les termes techniques. Ils ne sont pas la pour embrouiller les gens mais pour désigner des choses précises.

Sauf que ce qui est représenté sur l’image n’est pas un chargeur mais un bloc d’alimentation. Il ne sert pas seulement à charger la batterie mais à alimenter l’ordinateur lui-même. Le chargeur de batterie est intégré à l’ordinateur, et alimenté par le bloc d’alimentation.

En aucun cas.

S’il te plaît, arrête d’appeler ça un “fil”. C’est une alimentation. Un appareil. Comme une lampe, ou une radio. Aurais-tu l’idée d’appeler ces appareils des “fils” ?

La puissance ou l’intensité minimale, la tension de sortie, la forme et les dimensions de la fiche qui se raccorde à l’ordinateur.


#6

Encore merci, beau week end ! O


#7

langage bien technocratique qui explique aussi tout ce qui se passe actuellement en France :joy: :joy: :joy: aucune considération pour les autres dissimulée derrière une pseudo expertise


#8

Grandtoubab, je te remercie vivement.
Tu m’as donné le renseignement que j’étais venue chercher sur ce site, en te mettant à mon niveau sur le sujet.
Ce n’est pas accessible à n’importe qui, d’être capable de descendre de ce qu’on croit être son piédestal, pour aider les autres concrètement. Savoir se mettre au niveau de celui.celle à qui l’on enseigne est une qualité première à tous niveaux.
Et le faire poliment et gentiment, c’est la classe.
Eh oui, on est pas obligés de mépriser ceux qui n’ont pas les mêmes connaissances que nous, ni de montrer notre mépris en leur parlant comme à ses débiles !
Quant aux termes technos, techniques, technologiques :

  • toi et moi sommes d’accord avec Confucius et/ou Napoléon : un dessin vaut mieux qu’un long discours
  • Et si on n’a pas de visuel, « ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement » ; il y a toujours moyen d’expliquer un sujet complexe par étapes simples… à condition de l’avoir bien assimilé.
    Je ne connaît rien aux Ordinateurs and Co, mais, bonne nouvelle, je n’en suis pas pour autant une imbécile. Je vous souhaite à tous et à toutes une carrière aussi passionnante et enrichissante que la mienne.

#9

Je ne referai plus l’erreur de relier deux ordinateurs ainsi, je te remercie PascalHamburg de me l’avoir si aimablement appris.