Partitions ntfs accessibles en root uniquement


#1

Bonjour à tous

Je viens d’installer la debian sarge 3.1. Mes partitions windows en ntfs sont correctement montées, mais j’ai un petit problème: je n’y ai accés que en root ! Ce qui est embêtant, ça m’oblige à utiliser conqueror en mode superutilisateur à chaque fois que je veux lire un mp3 sur ma partition ntfs.

Je suis au travail, et je n’ai pas mon fstab sous les yeux, mais de mémoire, il ressemble à ça: (juste la ligne windows)

/dev/hdc1 /mnt/win_c ntfs ro,user,auto 0 0

Bien que “user” soit mis, les utilisateurs lambda n’ont pas accès à la partition, seulement “root”, comment se fait-il, j’ai oublié quelque chose ?

J’ai vu sur un autre post, que quelqu’un avait ça umask=000 en plus sur sa partition, à quoi ça sert ? Devrais-je le mettre ?

Merci d’avance pour vos réponses :slightly_smiling:


#2

il y a deux options possibles qui ouvre l’accés aux utilisateurs:
user - l’utilisateur qui monte le fs est le seul à pouvoir y accèder
users - tous le monde peut accéder au disque une fois monté.
Donc, soit tu te mets en users, soit quand tu en as besoin tu démonte en root (il est automatiquement monté par root au boot), et tu remonte en user quand tu en as besoin.


#3

:smiley: Users avec un “s” !! Sacrebleu, mille fois merci, c’était pas marqué dans mon bouquin debian ça ! Merci de votre aide, j’essaie ce soir en rentrant.


#4

Ok, tout marche nickel (avec en plus un “umask=0”). Merci pour l’aide


#5

chez moi, ça marche avec ça:

/dev/hda1 /mnt/WIN_OS ntfs ro,user,auto,umask=000 0 0

voilou.


#6

salut ,
j ai aussi monter ma partition windows, mais ij’ai une petite question:
il sert a koi le “ro” que je voit dans certaine ligne de commande ?
d’avance merci.


#7

ro= read-only.
on pourrait imaginer qu’en mettant une partition ntfs en rw, on peut ecrire dessus, mais c’est une movaise idée: le mieux qu’on puisse faire en montant la partoche ntfs read/write, c’est modifier quelques octets (et donc potentiellement crasher le disque). Si l’on veut absolument manipuler une partition NTFS, c’est avec captive-ntfs.