Pour mieux comprendre : une question de base ?


#1

Tu as raison en disant que je ne comprends pas grand chose Matt et j’ai l’impression qu’il ne faut pas brûler les étapes.
C’est pourquoi je vais demander le processus de départ de Linux ds l’ordre.
Voici qq questions qui me feront ptetre me débrouiller mieux tt seul :
Quand on allume sont ordi, c’est le bios qui commence : ça je sais.
Ensuite, le boot loader (grub chez moi) s’affiche pour choisir quel OS va être démarré : là je pense que j’ai encore bon.
Où est la prochainne commande : je suppose qu’il s’agit de ‘menu.lst’ de Grub : exact ?
maintenant, où envoie-t-il sa commande et surtout quels sont les paramètres importants qu’il envoie ?
Est-ce vers /etc/fstab ?
Si oui, où je peux apprendre ce que veulent dire ts ces paramètres :
/dev/hdxx : ok facile à comprendre
’/’ ou /home ou swap : ok
ext3, swap, iso ou auto : ok
mais les options : defaults, ro, rw, user, noauto ???
ainsi que les chiffres qui suivent, 0 souvent mais 1 ou 2 parfois ???

Je sais, je suis ch… mais j’arrive à un âge où la curiosité devient un vilain défaut car on n’a plus les moyens d’emmagasiner :cry:


#2

Je vais te faire une réponse de vrai Geek, il faut m’excuser :
man fstab
Si par chance tu as les manuels installés en français, tu comprendras d’autant plus facilement :wink:


#3

Merci BobX j’ai en effet eu pâs mal d’explications.
Une question quand m^ :
pourquoi ds mon fstab, ala ligne ‘/’ j’ai ce
errors=remount-ro
J’ai ça ds mes debian “test” mais aussi ds la Débian fonctionnelle.
Est-ce que je peux remettre de l’ordre là-dedans ?

# <file system> <mount point> <type> <options> <dump> <pass> proc /proc proc defaults 0 0 /dev/hdc7 / ext3 defaults,errors=remount-ro 0 1 /dev/hdc6 /home ext3 defaults 0 2 /dev/hdc5 none swap sw 0 0 /dev/hdb /media/cdrom0 iso9660 ro,user,noauto 0 0 /dev/hdd /media/cdrom1 iso9660 ro,user,noauto 0 0 /dev/fd0 /media/floppy0 auto rw,user,noauto 0 0 /dev/sda1 /media/cleusb auto rw,user,noauto 0 0

PS :
question obsolète car j’ai eu la réponse ds man mount.
Je suppose donc que c’est une sécurité en cas d’erreur qui permet de remonter l’/’ mais en lecture seule. Exact ?
Il est vrai que je ne pense pas assez souvent à consulter ce manuel :blush:


#4

lea-linux.org/admin/fstab.html#type_cinq

bonne lecture.


#5

Bon, je n’ai pas pu te répondre aujourd’hui, mais me revoila:
Alors non, Ricardo, je n’ai jamais dit que tu ne comprenais rien. Je dirais même que pour un debutant, tu comprends des choses relativement compliquées assez facilement. Ce que je voulais dire sur l’autre fil, c’est que tes questions étaient moins pertinentes que d’habitude, c’est tout…
Sinon, j’ai vu ton site, et je trouve trés bonnes tes citations (juste un peu mysogynes parfois, mais j’aime le politiquement incorrect, alors…). Par contre j’ai été complètement perdu dans la technicité de tes fiches pratiques (on ne peut pas etre bon partout)…
Sinon, concernant ce fil, tu es parti un peu partout dans ta volonté de comprendre le boot linux, et la réponse de BobX n’a rien arrangé.
Le bios, grub, et linux, fonctionnent (presque) indépendament les uns des autres.

Le BIOS est une collection de microprogrammes associés à une mêmoire non volatile (càd qui ne s’efface pas quand on eteint la becane). Il se lance automatiquement au démarrage de ta machine, même si tu n’as pas de disque dur, et prépare les données sur le matèriel pour l’OS que tu va lancer. Ensuite, il cherche un autre programme sur le périphérique que tu lui as indiqué (disque, disquette, cdrom, clé USB, …), et le démarre.

Ce programme, ca peut etre Grub. Grub, est ce qu’on appelle un “bootloader”, c’est un nouveau bout de code machine (un microprogramme) qui sait interroger le bios pour aller chercher ton systeme d’exploitation quelque part. La différence entre LILO (par exemple ) et Grub ou le bootloader de Windows NT, c’est que le premier est configuré une fois pour toute pour démarrer un ou plusieurs OS, alors que les autres vont voir au moment ou il sont lancés s’il trouvent un fichier (menu.lst pour grub, boot.ini pour NTloader), pour proposer ce qu’il y trouve. Finalement, contrairement au boot NT, si on enleve le support ou se trouve le systeme d’exploitation qu’on est censé lancer (et si ce n’est pas le support ou se trouve grub, bien sur), on peut expliquer à grub “à chaud” comment démarrer un autre système d’exploitation:
ce qu’il y a dans le menu.lst, c’est une sequence d’instruction prédéfinie, mais tu peux aussi avec grub ne choisir aucune des entrées de ton menu.lst, et taper une serie d’instructions grub qu’il executera comme s’il les avait trouvé dans le menu.lst.

Ensuite, donc, mettons que tu decides de lancer linux. Grub va aller executer le contenu d’un plus gros fichier qui est le noyau linux. Je n’expliquerait pas le reste du processus de démarrage, car ce serait encore long, mais c’est ce noyau qui va lire le contenu de /etc/fstab, qui est le fichier qui décrit POUR LINUX l’organisation de tes supports de stockage.

Donc fstab n’a rien a voir avec le bios, ni avec grub. C’est d’ailleurs pour ca qu’il a été décidé que grub n’utiliserait pas la même notation que linux pour désigner les disques ( hd(0,0) pour hda1, etc… )

Alors finalement, le format de fstab par colonne, expliqué:
colonne 1/(file system=systeme de fichier)c’est l’endroit ou le systeme peut acceder au dispositif physique. pour toi, ce ne sont presque que des partitions, mais ca peut aussi etre des dispositifs systeme (proc), du swap, une image de cd, ou un fichier contenant une partition cryptée, ou meme un disque partagé à l’autre bout du monde par un ami, que tu souaites monter chez toi pour y accèder comme si il etait connecté à ta machine
2/(mountpoint=point de montage)c’est l’endroit ou tu veux accrocher ce dispositif pour ensuite aller y chercher des choses. certains filesystems, comme le swap, n’ont pas besoin de point de montage, parceque tu n’aura jamais toi même à y acceder.
3/ben, le type du filesystem, ca peut etre du linux (ext, ext2, ext2, xfs, reiserfs, etc…) ou bien du windows (fat, vfat, etc…) ou bien bien d’autre chose (smbfs pour un repertoire distant sur une machine windows, iso9660 pour un CD, etc…)
4/les options. Pour ce qui est du filesystem / dit “root” ou “racine”, il est critique: tous les autres doivent pouvoir se monter dessus apres… c’est pour cela qu’on met cette option particuliere ‘errors=remount-ro’: si ca plante en lecture/ecriture (rw), alors, le systeme doit insister et essayer de le monter en lecture seule (ro). Ca permet tout de meme de demarrer meme avec des erreurs, et ca te laisse essayer de réparer.
5/dump, sert à la commande dump (qui fait une sauvegarde d’une partoche) pour savoir ce qu’elle doit faire sur cette partition.
6/passe, si <> de 0, c’est l’ordre dans lequel les partitions sont scannées par fsck au boot si jamais elles doivent etre verifiees. fsck est l’equivalent de scandisk.
Vala
++


#6

Ben ça, c’est de la réponse !
Je regrette vraiment de ne pas être en mesure de te procurer du travail mais je souhaite de tt coeur que tes compétences soient exploitées comme tu le désires.
Merci pour ‘mon site’ qui est en panne depuis presqu’un an pour cause d’apprentissage de Linux :wink: . J’y reviendrai car j’ai encore de nombreux domaines que je voudrais partager, ds le “bois”, ds la photo et ds mes “pensées”. La poesie me tente aussi.
Pour en revenir à tes explications, elles sont vraiment ce que je n’osais espérer.
J’ai enfin compris “l’ordre” des choses et découlant de là, je découvre de nombreux éclaircissements.
Ton cours magistral est imprimé et en bonne place ds mes fiches.
Je ne prétends pas ne plus avoir à redemander des explications ds ce domaine mais je pense qu’elles seront plus affinées.
En fait, ds mon idée, j’inversais la fonction de fstab avec celle du noyau.
Merci encore pour ta patience.
Je vais pouvoir passer maintenant à l’évolution 2.4 -->2.6.
J’ai lu que venait de sortir le 2.6.10 stable : qu’en penses-tu ?
Tu me préconisais de faire une étape par un 2.6. x, c’est tjrs valable ?

Tu dis “installer” une kernel image avant la compil ? avec apt-get install ?


#7

c’est ca:
tu commence par installer avec apt-get un noyau tout configuré, le paquet kernel-image du noyau que tu veux installer.
comme ca, tu reboote dessus, tu règles les problemes liés à l’install de ton nouveau noyau pour ne pas les confondre avec ceux de la compilation en elle même.
En plus, pendant la compilation, il faut configurer ton noyau, et ca s’enregistre dans /usr/src/linux/.config
si tu pars de zero, c’est tres long et tres aleatoire (quelles options sont obligatoire, keski va ds le noyau et keski est en module, etc…).
Tandis que si tu as deja une image, tu peux aller chercher le /boot/config-XXX du noyai à compiler, et aller le mettre comme .config dans /usr/src/linux, et au lieu de tout configurer, tu n’auras qu’a ajuster la configuration d’un noyau que tu sais dèja marcher…


#8

[quote]tu commence par installer avec apt-get un noyau tout configuré, le paquet kernel-image du noyau que tu veux installer. [/quote] càd : le 2.6.8-1 que tu préconisais ou directement le dernier sorti, le 2.6.10 ?

[quote]…tu règles les problemes liés à l’install de ton nouveau noyau pour ne pas les confondre avec ceux de la compilation en elle même.[/quote] quels sont ces problèmes, les choix qui sont à faire : cocher en ‘dur’, cocher en ‘modules’, ne pas cocher du tout ?
Si c’est ça, c’est une manière de mâcher le travail pour la configuration future, exact ?

par exemple ma config actuelle basée sur le 2.4.27 , exact ?


#9

[quote=“Ricardo”][quote]tu commence par installer avec apt-get un noyau tout configuré, le paquet kernel-image du noyau que tu veux installer. [/quote] càd : le 2.6.8-1 que tu préconisais ou directement le dernier sorti, le 2.6.10 ?
[/quote]
celui que tu souhaites compiler :slightly_smiling:

[quote=“Ricardo”][quote]…tu règles les problemes liés à l’install de ton nouveau noyau pour ne pas les confondre avec ceux de la compilation en elle même.[/quote] quels sont ces problèmes, les choix qui sont à faire : cocher en ‘dur’, cocher en ‘modules’, ne pas cocher du tout ?
Si c’est ça, c’est une manière de mâcher le travail pour la configuration future, exact ?[/quote]
exactement !

par exemple ma config actuelle basée sur le 2.4.27 , exact ?[/quote]
tu peux aussi, mais il vaut mieux prendre la config d’un 2.6 comme base pour compiler un 2.6, parcequ’entre le 2.4 et le 2.6, il y a vraiment enormément de différences, donc plus c’est proche de ce que tu veux compiler, et moins tu auras de choses à préciser.


#10

[quote]tu peux aussi, mais il vaut mieux prendre la config d’un 2.6 comme base pour compiler un 2.6, parcequ’entre le 2.4 et le 2.6, il y a vraiment enormément de différences, donc plus c’est proche de ce que tu veux compiler, et moins tu auras de choses à préciser.[/quote]Oui, mais je n’ai pas de Debian installé avec une 2.6 , sauf l’image 2.6.10 que j’aurai avec le noyau chargé avec apt-get install mais est-ce que ça sera valable ?
Sinon j’ai des 2.6 mais sous Mdk ou Fedora et je ne pense pas que ce soit la m^ chose ?

Autre question : :wink:
Sur le site debian, voilà ce que j’ai trouvé comme images ds les plus récentes mais je ne sais pas laquelle choisir, sachant que j’ai un Pentium 4.

[quote]Package kernel-image-2.6.9-9-amd64-generic
* unstable (base): Linux kernel image for version 2.6.9 on generic x86_64 systems
2.6.9-4: i386
Package kernel-image-2.6.9-9-amd64-k8
* unstable (base): Linux kernel image for version 2.6.9 on AMD64 systems
2.6.9-4: i386
Package kernel-image-2.6.9-9-amd64-k8-smp
* unstable (base): Linux kernel image for version 2.6.9 on AMD64 SMP systems
2.6.9-4: i386
Package kernel-image-2.6.9-9-em64t-p4
* unstable (base): Linux kernel image for version 2.6.9 on Intel EM64T systems
2.6.9-4: i386
Package kernel-image-2.6.9-9-em64t-p4-smp
* unstable (base): Linux kernel image for version 2.6.9 on Intel EM64T SMP systems
2.6.9-4: i386
Package kernel-image-2.6.9-power3
* unstable (base): Linux kernel image for 2.6.9-power3
2.6.9-3: powerpc
Package kernel-image-2.6.9-power3-smp
* unstable (base): Linux kernel image for 2.6.9-power3-smp
2.6.9-3: powerpc
Package kernel-image-2.6.9-power4
* unstable (base): Linux kernel image for 2.6.9-power4
2.6.9-3: powerpc
Package kernel-image-2.6.9-power4-smp
* unstable (base): Linux kernel image for 2.6.9-power4-smp
2.6.9-3: powerpc
Package kernel-image-2.6.9-powerpc
* unstable (base): Linux kernel image for 2.6.9-powerpc
2.6.9-3: powerpc
Package kernel-image-2.6.9-powerpc-smp
* unstable (base): Linux kernel image for 2.6.9-powerpc-smp
2.6.9-3: powerpc
[/quote]


#11

[quote=“Ricardo”]<…>
je n’ai pas de Debian installé avec une 2.6 , sauf l’image 2.6.10 que j’aurai avec le noyau chargé avec apt-get install mais est-ce que ça sera valable ?
Sinon j’ai des 2.6 mais sous Mdk ou Fedora et je ne pense pas que ce soit la m^ chose ?[/quote]
et pourquoi donc la config ne passerait elle pas ? :slightly_smiling:

[quote=“Ricardo”]
Autre question : :wink:
Sur le site debian, voilà ce que j’ai trouvé comme images ds les plus récentes mais je ne sais pas laquelle choisir, sachant que j’ai un Pentium 4.[/quote]
aucuns de ceux la. la premiere serie est destinée aux 64bits, les autres c’est pour powerpc…
voila une adresse de celui qu’il te faut:
ftp.fr.debian.org/debian/pool/ma … 4_i386.deb
ensuite, les sources tu les trouves dans
ftp.fr.debian.org/debian/pool/ma … -4_all.deb
penses à mettre à jour les paquetages debhelper modutils kernel-package libncurses5-dev.
(cf qref.sourceforge.net/Debian/refe … el.fr.html )

de maniere générale, si tu cherches un paquetage qui n’est pas dans ta release (par exemple, tout ca, c’est de l’unstable), il faut aller le chercher dans ce qu’on appelle le pool d’un serveur debian (pas besoin d’aller le chercher directement chez debian, il n’y a que quelque heures de synchronisation entre les mirroirs). Pour nous en france, autant aller, donc explorer le repertoire:
ftp.fr.debian.org/debian/pool

par contre, de quoi parles tu ? je n’ai vu nulle part de 2.6.8-10


#12

non, 2.6.10 juste après la 2.6.9 :wink:
C’est du moins ce que j’ai lu sur trustonme.

[quote]sortie du noyau 2.6.10
source :

* bash-profile

, auteur : trucker38

Pour ceux qui veulent le tout dernier kernel, voici la version finale du Rc3

1.5 mo de changelogs, principalement des améliorations et des corrections, notamment en ce qui concerne : SATA, SCSI, IDE, USB, CIFS, bluetooth, ALSA, fbdev

Alors tous les amoureux de la compilation, faites chauffer vos terminaux !!

On peut espérer que désormais les quelques soucis générés par la sortie du 2.6 soient résolus !

* télécharger le kernel-2.6.10
* tuto pour installation d'un nouveau noyau

[/quote]


#13

Encore une question bête :
que veulent dire les ‘i386’, ‘i486’, ‘i586’, ‘i686’ que l’on trouve à la suite des paquetages ?
Je suppose qu’ils ont un rapport avec le processeur : i pour intel ? mais les 386, etc, à quoi cela correspond-il ?
S’il y a le choix, lequel faut-il prendre ?


#14

Je serais tjrs aussi nul :blush:
J’ai bien telecharge la kernel-image-2.6.9 , elle se trouve sur mon DD mais je ne sais pas comment pratiquer pour l’installer avec apt-get install.
J’ai essayé de placer le site ds la sources.list
J’ai essayé d’installer directement à partir de la console
Rien à faire.
Par pitié, ne vs moquez pas
:cry:


#15

ùais non, mais non, il y a des choses qui ne s’inventent pas. Et puis c’est pas bien de répèter qu’on est nul: au bout d’un moment on y croit, et on perd en efficacité :wink: .
Sinon, je voulais dire que le 2.6.10 (et pas le 2.6.8-10) n’etait pas encore dispo en debian: à la louche je dirais une semaine de délai pour qu’il arrive en sid, mais pour l’instant il n’est pas la.
au fait, traditionnellement, les sous versions impaires sont des versions de transition, alors que les versions paires sont des “stables”. Ce n’est pas toujours respecté, mais je suis en 2.6.9, et c’est pour ca que ce que tu dis m’interresse.
En attendant, concernant l’installation d’un paquet “sec”, on ne passe plus par apt: apt “enveloppe” dpkg, qui est le coeur de la gestion des paquetages. apt rajoute juste les fonctionnalités réseaux, pour aller chercher les paquets dans les sources, mais c’est dpkg qui fait le boulot d’installation.
donc pour installer ton paquet, c’est
dpkg -i kernel-image-2.6.9-2-686_2.6.9-4_i386.deb

sinon, i386, c’est la base pour tous les processeurs “compatibles PC” (=compatible intel), ca ne marche pas sur les powerpc, ni les alpha, ni les autres architectures biscornues, mais c’est le plus compatible de tous les noyaux PC. aprés, tu peux affiner pour prendre le plus proche de ton architecture: k7 si tu as un amd, amd-64, si c’est une architecture amd en 64bits, i486 si tu es en 486 (coprocesseur arithmetique), i586 si c’est un pentium, i686 si c’est un pIV.
En plus, il y a une précision: smp si tu as besoin de gerer des multi processeurs, et pas smp sinon. Je crois que l’hyperthreading (pour les pIV de moins d’un an) n’est gèré que dans le smp.
sinon, les i?86 sont à peu prés tous compatibles entre eux et marchent meme si on se trompe, mais bien sur, il vaut mieux en prendre un qui correspond, parceque ca marche mieux :wink:


#16

Je croyais que cela ne s’appliquait qu’au deuxième chiffre : 2.2.x = stable ; 2.4.x = stable ; 2.5.x = version de travail pour finaliser la 2.6.x. Je ne savais pas qu’il en était de m^ pour les sous-versions. Ds ce cas, la 2.6.8 serait plus stable que la 2.6.9, non ?
On attendra donc pour la 2.6.10 :wink:

[quote]donc pour installer ton paquet, c’est
dpkg -i kernel-image-2.6.9-2-686_2.6.9-4_i386.deb [/quote]
C’est bien ce que je pensais mais je n’ai pas osé le faire de peur de me retrouver encore “Gros Jean comme devant”.

Merci pour ttes ces explications.
Donc, possedant un pentium P4, je peux aussi me servir des … i686, si je comprends bien.
Allez, je vais me lancer ds le ‘dpkg’ sur ma 'test’
A plus tard, si je ne me suis pas suicidé au Ricard
:open_mouth:


#17

Bon, après un apt-get update et upgrade qui m’a mis à jour un machin-tools dont il avait besoin, l’install s’est parfaitement passée.
J’ai essayé un peu tout et ça fonctionne comme avant, je dirais m^ un peu plus rapide, il me semble.
On va donc pouvoir passer aux choses sérieuses avec la configuration.


#18

Reprise des hostilités ce soir mais problème :
uname -r =bien 2.6.9-2-686 donc l’image est bien chargée.
Où trouver le .config correspondant ?
J’ai bien ds /boot/ un config-2.6.9-2-686. Est–ce celui-là dont je dois me servir ?
/usr/src/ est totalement vide : pas de fichier linux (afficher les fichiers cachés = coché)


#19

Je croyais que cela ne s’appliquait qu’au deuxième chiffre : 2.2.x = stable ; 2.4.x = stable ; 2.5.x = version de travail pour finaliser la 2.6.x. Je ne savais pas qu’il en était de m^ pour les sous-versions.[/quote]
C’est aussi ce que je croyais… :question: :question: :question:


#20

Pour les numeros de version, je dis parfois des choses dont je ne suis pas sur, mais bon, c l’internet aprés tout :unamused:
sinon, je t’ai donné un lien vers l’image et un autre pour le paquetage “sources debian correspondantes”, il faut l’installer aussi. Puis, dans /usr/src, détarrer les sources toi meme, faire le lien symbolique linux vers tes sources et ensuite, copier le fichier /boot/config-uname -r sous le nom .config à la racine de ton arborescence de noyau.
aprés tu fais ta compil.