[résolu] OpenThon


#1

C’est une idée, toute fraiche que j’ai, à la suite de la lecture d’un article sur les problèmes financiers d’OpenBSD. Je me demandais comment donner plus de ressources à ces systèmes vraiment géniaux, qui, du point de vu du mérite et de la qualité, devrait avoir des fonds importants, bien plus que Microsoft en tout cas.
Je me disais, et si on faisait un don générale, par le biais d’un Openton annuel, comme pour le téléton, ça devrait être une solution plus éfficace que la vente de T-shirts. En plus, ce serait une occasion annuelle de faire valoir ces systèmes.
Qu’en pensez-vous ?

En tout cas, moi ça me ferait plaisir de donner pour les systèmes OpenSource, quitte ensuite à ce que ces dons soit réparties équitablement entre toutes les distributions et les developpeurs. En plus, ça donnerait un coup de pied aux fesses au projet DADVI.


#2

Je pense qu’il faut plutot regarder a faire contribuer de facons minimal ceux qui font de l’argent grace a linux, en gros les boites qui l’utilise. Et pourquoi pas celle qui utilise l’open sources comme un moyens d’avoir un développement moins couteux. Il y a aussi des abus dans le libre, a mon avis c’est ces gens qu’ils faut faire payer.


#3

Faire payer une entreprise est contradictoire au système de logiciel libre, car ce sont souvent des entreprises qui contribuent à l’amélioration des logiciels, ou à sa reconnaissance qualitative. Faire un don, en revanche, va plus dans le sens du logiciel libre, puisque l’on n’y est pas obligé, et que le logiciel à la base reste toujours gratuit. Dans le cas d’un système de paiement forcé, ça risque de discréditer les systèmes OpenSource, alors que dans le cas d’un don ça ne peut qu’apporter des fonds. Faire un don, ce n’est pas faire payer, c’est tout l’inverse au contraire ; ceux qui en ont déjà fait comprendront.


#4

Je trouve l’idée de Damsss très intéressante. La question qui suit est donc concrète: qui et comment mobiliser les gens pour organiser un tel événement? Par la télé? Internet? Et cette manifestation aurait lieu sous quelle forme? Un salon? Un site Internet? Une émission de télé? En tout cas, je suis plutôt solidaire de ce genre d’idées.


#5

J’en ai conscience, mais a chacun ca conception, pour moi le libre vraiment gratuit n’existe réelement que pour les particuliers.


#6

Salut,

J’ai bien aimé l’idée de Linux CD N° 15 qui distribuait la Sarge. J’aurais pu faire un download, mais ils reversaient 2 euros à Debian sur l’achat du magazine. :blush:


#7

[quote=“ggoodluck47”]Salut,

J’ai bien aimé l’idée de Linux CD N° 15 qui distribuait la Sarge. J’aurais pu faire un download, mais ils reversaient 2 euros à Debian sur l’achat du magazine. :blush:[/quote]

j’admire et j’encourage vivement ce style d’actions.

et si je puis me permettre: gnome.org/friends/ :slightly_smiling:


#8

Avec un OpenThon, les fonds devraient être largement plus important, cela devrait aider l’ensemble de la communauté OpenSource, si c’est largement médiatisé (publicités), et si la presse informatique en parle. Il faudrait une institution publique sérieuse et internationale pour se charger de récolter et distribuer les fonds, contrôlée par tout une poignée de notaires assermentés.

Ensuite, le plus simple serait un site Internet, du genre OpenThon.org, sur lequel est indiqué le montant total, les porportions de distribution à tel et tel systèmes ou logiciel opensource et gratuit, un camemert partagé par exemple ainsi:
25% -> systèmes BSD (OpenBSD (en difficultés), FreeBSD, NetBSD, etc.)
25% -> systèmes Linux (Mandriva, Debian, Slackware (en difficultés aussi), Suse, Fedora, Ubuntu, etc.)
25% -> Logiciels GNU (Gimp, Blender, Firefox, Gnome, KDE, Enlightenment, OpenBox, Fluxbox, etc.)
25%-> Autres projets OpenSource (exoKernel, Minix, Hurd, etc.)

C’est réalisable ; il faut simplement de la bonne volonté.


#9

Pas sûr, les logiciels libres sont fondées sur le volontariat, une certaine forme de mécénat et également une certaine forme de financement ou développement par des entreprises y ayant recours.

Ils ont pris suffisamment d’importance pour que leur disparition soit catastrophique pour des états et des entreprises. Ces états et ces entreprises doivent donc assurer la pérenité du système, la plupart du temps en contribuant à tel ou tel projet par fourniture de temps travail humain. Je dirais par exemple que mes (modestes) contributions sont un retour de l’éducation nationale au logiciel libre. A noter que les universités donnent beaucoup aux logiciels libres. La clef de voute de ce système est le copyleft: quand une entreprise utilise du libre, elle est obligée de conserver le produit utilisé libre, d’une certaine manière elle est ferrée: elle soutient le libre ou elle laisse tomber son produit.

Le recours à un Openton rendrait moins nécessaire cette forme de retour de la même manière que le Telethon a donné quitus à l’état pour le financement de la recherche sur la génétique: Le Téléthon est devenu le mode de financement normal et principal de beaucoup de laboratoires de recherches ce qui est scandaleux et met ses laboratoires dans une situation délicate. Plus de Téléthon, plus de laboratoire. C’est aussi le même phénomène pour les coopératives dans les écoles primaires: censée financer du «plus», la caisse coopérative finance souvent des dépenses de fonctionnement courantes et beaucoup d’écoles ne fonctionneraient pas sans ces caisses: c’est regrettable. Pour ces raisons je donne à plein d’organismes (Médecins du monde, MSF, etc) mais PAS au Téléthon et je ne donnerai pas à un Openton (désolé…)


#10

Ton point de vu est tout de même personnel. Si OpenBSD souffre d’un déficit de 40 000 $, c’est bien que les entreprises ne le soutiennent pas suffisemment. Est-ce l’éducation national qui soutient le libre logiciel ou les informaticiens en gérant des systèmes OpenSource ? Le temps “donné” à la maintenance des systèmes ne va pas les aider à se développer.

C’est marrant ça, j’ai l’impression que pour prendre, y a beaucoup de monde, mais pour donner, y a plus personne. Bah, laissez tomber, je dois être fou voilà tout. Puis OpenBSD, on s’en fout. Et les developpeurs OpenSource n’ont qu’à bosser gratos, ils sont bons et ça les amuse, c’est tout ce qu’on leur demande.


#11

[quote=“Damsss”]Ton point de vu est tout de même personnel. Si OpenBSD souffre d’un déficit de 40 000 $, c’est bien que les entreprises ne le soutiennent pas suffisemment. Est-ce l’éducation national qui soutient le libre logiciel ou les informaticiens en gérant des systèmes OpenSource ? Le temps “donné” à la maintenance des systèmes ne va pas les aider à se développer.

C’est marrant ça, j’ai l’impression que pour prendre, y a beaucoup de monde, mais pour donner, y a plus personne. Bah, laissez tomber, je dois être fou voilà tout. Puis OpenBSD, on s’en fout. Et les developpeurs OpenSource n’ont qu’à bosser gratos, ils sont bons et ça les amuses, c’est tout ce qu’on leur demande.[/quote]

ne t’emballe pas … il y a differents points de vus, c’est normal et je dirais meme plus que c’est sain.

pour revenir aux donations, je le fais volontier pour Debian et Gnome, logiciels que j’utilise, que j’apprecie et que j’aime voir “entrenus”, mis à jour, améliorés …

en ce qui concerne les *BSD, je serais honnete et franc: je n’en ai que faire d’autant plus que je ne cautionne pas leur license (j’ai meme envie de dire qu’il ne faut pas s’etonner …). en effet, la license *BSD dit en gros, servez-vous, on attend rien en retour là où la GPL dit bien servez-vous mais si vous modifiez/ameliorez/ajoutez/… des fonctionnalités, la communauté attend en retour ces modifications. d’où une evolution “naturelle” coté GPL là ou la license bekerley/bsd (je pense que c’est son nom) va plutot vers une “mort” naturelle (cfr. bêtes exemples que sont M$ et Apple qui se servent, quid d’un retour de leur part?) …

en tout cas, c’est mon point de vue, personnel, subjectif.

et avant de se lancer dans des actions contraignantes et lourdes (“openthon”) commencons peut-etre simplement par avertir, informer, sensibiliser, communiquer ce message au public concerné; un exemple concret, damsss, est ce que tu es déjà en train de faire sur debian-fr.org … et pour ça, je dis bravo! si cela ne touche que 5 personnes, sache que tu as déjà bien contribué pour ta part au monde opensource!

bref: sensibiliser et informer, ce que tu fais en ce moment, est pour moi la voie à suivre, à notre niveau.

et pour contribuer à ton topic, je mentionne (à nouveau) ces deux liens:

Debian: debian.org/donations
Gnome: gnome.org/friends/

Si vous utilisez et aimez ces logiciels, que vous souhaitez les voir survivre, s’améliorer, évoluer, contribuez vous aussi à votre manière!

Et il n’y a d’ailleurs pas que “le fric” comme mentionné sur ces 2 sites: du hardware, des traducteurs, documentation, etc sont tout aussi important!..

Cheers.


#12

Je développe du produit libre mais le pbm n’est pas là, beaucoup de professeurs développent des produits libres (et pas seulement dans l’université). L’éducation Nationale par le projet Eole a développé une plateforme complète composée de plusieurs modules (Eole eole.orion.education.fr/), le supérieur contribue énormément (l’INRIA a développé scilab, OCaml), etc. Bref, je pense que le monde de l’enseignement et de la recherche contribue plus qu’il ne prend aux logiciels libres.

Voir disparaitre OpenBSD serait triste mais voir le monde du libre devenir dépendant d’une obole généralisée et institutionnelle (surtout institutionnelle) serait catastrophique. Qu’OpenBSD ouvre un site de don et signale ses difficultés et je serais le premier à vouloir les aider financièrement mais que ce mode de financement devienne un mode de financement normal me parait avoir beaucoup plus d’inconvénients à long terme que d’avantages: Le Telethon est devenu nécessaire pour les laboratoires de recherche: on arrête le Telethon et les labos coulent: on décharge la collectivité et donc les grosses sociétés/fortunes/institutions/cequetuveux de leur contribution sur cette recherche: seul celui qui donne -le citoyen lambda ému- y contribue. Ce n’est pas un service à rendre à la recherche. Evidemment, ça n’est pas facile de prendre la position de l’affreux radin qui ne veut pas lacher ces sous -ce serait plus facile de lacher des sous- mais je crois réellement ce que je viens d’énoncer.

Pour ghostintheshell (super film d’ailleurs, avant j’ignorais les mangas, ces deux films sont des chefs d’oeuvre) je rejoins ton point de vue sur la licence BSD, elle a en plus le pbm de la publicité si je me souviens bien: la seule contrainte est que tous les contributeurs soient nommés d’où un liste gigantesque de contributeurs à chaque fois.


#13

Salut,

Si j’ai bien lu, Fran.b, tu es fonctionnaire à l’Education Nationale et tu developpes du logiciel libre sur ton temps de travail. Tu es rétribué pour celà, par l’argent que verse les contribuables. Et tu appelles celà du bénévolat ! :stuck_out_tongue: :stuck_out_tongue: :stuck_out_tongue: :stuck_out_tongue:


#14

Tu ne connais pas mes fonctions qui ne se limite pas à l’enseignement et tu ne me connais pas donc pas de sous entendus et pas de préjugés populistes sur les fonctionnaires et les profs. Je n’ai par ailleurs jamais dit que je faisais du bénévolat: lis mes messages:[quote]…Je dirais par exemple que mes (modestes) contributions sont un retour de l’éducation nationale au logiciel libre. …[/quote] t’indique comment je considère ce que je fais.


#15

Je rappelle de plus qu’openBSD n’est pas libre :laughing:
La license BSD, même si elle est opensource et gratuite ne vérifie pas tous les critères permettant de déclarer un projet “libre”.
Je crois me souvenir que c’est sur le droit à s’approprier un soft qu’il y a un binz…
Et sinon, les idéologues du monde du libre, qui en sont encore les prescripteurs, etant philosophiquement contre le systême marchand, ca me parait impossible de les convaincre de lancer des campagnes de levée de fonds.
Enfin, ça s’est bien fait avec firefox, mais bon, on a pas vu RMS faire de pub pour le lancement.
P’tèt’ qu’il est trop vieux :wink:


#16

Salut,

Bref, tout celà fait un tas de bonnes raisons pour les laisser s’enfoncer dans … et disparaitre :smiley:


#17

Tiens j’ai relevé ca dans la page de donation de debian:

C’est exactement ca dont je parlais, meme si pour ma part je ne suis pas sur que le coté uniquement volontariste de la chose est bon. Je sais c’est le fondement du libre, mais je ne sais pas si ca n’est pas un sucide sur le long therme.

Quand a moi je me tate pour faire une donnation, mais ca serais la premiere fois que je donne de l’argent a des gens bien nouris, en bonne santé et qui ont l’eau, le gaz, l’électricité et meme un ordinateur chez eux.


#18

Il semblerait que je n’ai pas été le seul à avoir eu cette idée, une institution, OSDL Fellowship Fund (le fond de la communautée de l’Open Source Development Labs), ayant même été créé à cette effet. L’OSDL récolte les fonds, et le TAB définit les projets OpenSource pour lesquels ils seront distribués. Espéront que ce sera suffisant et que le TAB ait rapidement choisis les projets porteurs (et pas uniquement Gnome et KDE) .

linuxfr.org/2006/03/31/20596.html


#19

[quote=“MattOTop”]Je rappelle de plus qu’openBSD n’est pas libre :laughing:
La license BSD, même si elle est opensource et gratuite ne vérifie pas tous les critères permettant de déclarer un projet “libre”.
Je crois me souvenir que c’est sur le droit à s’approprier un soft qu’il y a un binz…
[/quote]

Oulalala …

OpenBSD c’est bien plus libre que les projets GNU, a mon sens.

Pourquoi, parceque vous pouvez le prendre, et en faire CE QUE VOUS VOULEZ.

Ce n’est pas le cas avec un projet GPL.

Cela ne veut pas dire qu’OpenBSD peut un jour être proprio, loin de la hein ! Cela veut dire que moi je peux prendre le code, le comercialiser, et ne pas donner les sources si j’en ai envie. Pourvue que je cite “OpenBSD”, suivant les termes de la licence.


#20

Eh! pourquoi le post est-il noté comme résolu? Le débat est clos?
Dommage…