Serveur de mails


#1

salut,

je voudrais savoir s’il existe des solutions de serveurs mails complètes (comprenant donc POP3/SMTP/IMAP). pour tout ce qui est interface web ce serait un peu plus mais ce n’est pas une nécessité.

D’après mes recherches il y avait SUSE qui faisait un serveur de mail, mais ca parait avoir disparu du marché.

Merci pour toutes les propositions!


#2

Ca n’a rien à voir avec la distribution. Les programmes de serveurs de mail sont dispo sur toutes versions de Linux, je dirais même d’Unix.

Les plus utilisées : postfix pour recevoir les couriers, fetchmail pour le distribuer, sendmail pour l’envoyer, le tout en pop3 ou imap. Pour la config, soit tu la fais par dpkg-reconfigure en shell, soit par une interface graphique comme Webmin, soit à la main. Tu devrais trouver des tas de tutoriaux sur le net. Une autre possibilité est Exim4 pour la reception des couriers, mais bon, c’est moins simple que Postfix. Il faut aussi installer courier-pop et courier-imap.

Tu auras aussi besoin d’un serveur de domaine (Bind9) si tu veux avoir une adresse de type monpseudo@mondomaine.com

Et biensur un programme pour lire les mails, comme Evolution ou Thunderbird.


#3

Je me branche sur ce fil car j’ai 4 PC à la maison, et c’est casse-pieds pour récupérer ses propres courriels sur n’importe quel PC.

Donc, je voudrai utiliser un vieux PC tout pourri, pour en faire un “serveur de courriels”.

Autrement dit, je voudrai que ce PC pourri récupère tout seul les courriels et les mettent en libre service sur le reste du réseau local, donc accessibles sur n’importe quelle machine connectée à ce réseau (comme à mon boulot quoi ! ).

Est-ce bien ça un serveur de mails ?

Si oui, va falloir que je creuse la question…

NB : désolé, je suis ignare en la matière


#4

Un serveur de mail, comme son nom l’indique est un serveur, une machine, une service, qui gère les mails, les couriers électroniques, les… couriels… bref…
il n’y a pas un programme magique unique qui fasse tout d’un coup : la réception, l’envoie, la distribution des mails sont gérés par un service différent.

Il y a deux cas différents : soit l’on veut disposer de sa propre adresse mail, sur son réseau, et donc il faut signaler à l’exterieur que ça y est, on a une adresse monadresse@yahoo.fr par exemple, sur un serveur distant, et l’on voudrait juste recevoir les messages adressés à cette adresse dans notre boîte aux lettres.

Dans le premier cas, la première chose à faire, c’est de créer son domaine perso. Cela se fait avec le service (à ce niveau, le programme est appelé “service” ou “serveur”) Bind en sa version 9. Pour configurer Bind9, j’utilise de préférence Webmin, qui permet de configurer tout ses serveurs graphiquement, de façon clair et limpide. Une fois Bind configurer, on doit acheter son nom de domaine, qui revient à une vingtaine d’euros par an en moyenne, chez des fournisseurs comme Gandi par exemple. Après quoi, notre domaine devrait fonctionner et l’on peut à présent même faire son propre site mondomaine.com. Une fois que ça marche, dans Bind, on paramètre un serveur de courier, ou plutôt une adresse de serveur de courier, comme par exemple courier.mondomaine.com.
Ensuite, comme je l’ai déjà dis, on doit installer un service qui permet d’envoyer des couriers de la forme monadresse@mondomaine.com : le plus facile à utiliser est sendmail. Pour recevoir son courier, on utilise Postfix ou Exim4, et pour le distribuer au bon utilisateur Fetchmail fera l’affaire.

Dans le second cas, en principe on a juste besoin de Fetchmail, lequel se configure facilement en lançant la commande fetchmailconf. Dans le fichier .fetchmailrc du répertoir, on y ajoute les lignes nécessaires pour que tel courrier soit récupéré chez tel fournisseur, et distribué à tel utilisateur. Attention à la sécurité, car les mots de passes de connexion aux boites aux lettres sont en claires sur ce fichier.
Par exemple, si Bob veut récuperer son courier boby@wanadoo.fr :

pop.free.fr est le nom du serveur de mail de chez free.
Pour récuperer ses messages de la poste, pareil, mais en indiquant le nom du serveur de mail de la poste (probablement pop.laposte.net, mais à vérifier), idem pour les autres serveurs de couriers comme yahoo, hotmail, etc (oups, dsl, je viens d’apprendre que yahoo n’a plus de serveurs pop gratuit, auquel cas il faille fetchyahoo).
Tout les messages seront regroupés dans la boite aux lettres locale de Bob, et il pourra les consulter avec Evolution ou Thunderbird (Bob aime bien Evolution).


#5

Merci des informations, je les mets de côté, pour plus tard, car là, je suis overbooké :slightly_smiling:


#6

Damsss, je trouve que tu compliques un peu.
Pour résumer ce que tu dis:
un serveur de mail est un “bureau de poste virtuel” ou sont stockés les mails arrivant jusqu’à ce qu’un usager vienne relever sa boite.

Dans le cas le plus simple, tout utilisateur linux a un service de mail - on dit MTA “Mail Transfer Agent” - installé sur sa machine (par défaut c’est exim4), qui délivre - par la commande ‘sendmail’ - le mail aux utilisateur locaux à la machine et éventuellement, si on a bien configuré la sortie, vers l’exterieur.
Toujours bien configuré, le MTA peut tout de suite accepter des courriers adressés à @, sans ajout de quoi que ce soit.
ATTENTION: mal configuré, on peut se retrouver à relayer du courrier pour le compte d’un spammer, et on se demande aprés pourquoi la machine râme quand on est sur le net.

Sa boite, un utilisateur peut la lire directement en local avec la commande ‘mail’ - on dit que c’est un MUA “Mail User Agent” - ou mieux, en configurant un logiciel de mail genre kmail/gmail/evolution pour la lire.
Entre autres, vous pouvez alors installer des paquets de surveillance, par exemple logwatch, ou logcheck, ou systrack, qui envoient leurs rapports dans une boite à priori locale.
Mais c’est fermé.

Une première chose possible et simple est de rappatrier son courrier depuis la boite chez un ou plusieurs FAI dans une ou plusieurs boite locales.
C’est avec fetchmail, à priori, qu’on peut faire ça (cf post de Damsss).
Par contre, la configuration de fetchmail sera d’autant plus facile si vous utilisez fetchmailconf.

La deuxiême chose est de permettre la relève exterieure à la machine. Il faut installer un service de relève POP, IMAP, ou mieux POPS, et IMAPS.

A partir de là, on dispose déjà d’un concentrateur de courrier bien utile pour rappatrier les mails et les distribuer sur le réseau.

L’avantage à ce moment là, c’est qu’on peut installer sur ce point de passage obligé du mail de plusieurs personnes, un gestionnaire de filtrage (amavis), sur lequel on peut alors brancher un ou plusieurs antivirus (clamav par ex.) et/ou un ou plusieurs “spam killers” (spamassassin, par ex.). On peut aussi faire d’autres operations plus subtiles sur les courriers entrants et/ou sortants pour par exemple ajouter des signatures, réecrire des adresses, etc…

La totale, c’est de brancher la configuration de tout ça sur une base de données permettant ainsi de gèrer des milliers d’utilisateurs, et d’associer le tout à un nom de domaine pour pouvoir donner son adresse email sur son domaine personnel.

Vala…


#7

En lisant tout ça, j’ai un doute :
Ce que je veux, c’est que les mails de plusieurs comptes soient téléchargés et stockés sur une seule machine et que chaque autre machine du réseau puisse y accéder directement (pas en faire une copie ou encore le transférer du serveur de mails vers l’autre machine), exactement comme un serveur de fichiers (unicité de l’information = facilité de sauvegarde et maîtrise des versions).

En gros, je suis sur le PC A : je vais lire mes mails de mon adresse tata@titi.fr. Je vais aussi répondre à l’un de ces mails.

Je vais ensuite sur le PC B : je voudrai pourvoir relire les mêmes mails des adresses tata@titi.fr, et cerise sur le gâteau, la réponse effectuée depuis l’autre PC A.

C’est possible ça ?


#8

Tout est possible, avec la carte Lili (dsl, c’est la fin de l’année, alors je me lache :laughing: )
Il suffit de pointer vers le fichier de la machine distante, par un lien symbolique par exemple, de fichier mailbox vers fichier mailbox. En principe ça devrait marcher.
Ou encore mieux, d’ouvrir un bureau virtuel de la machine distante, sur la machine locale, avec VNC par exemple.


#9

Damsss: mais qu’est ce que tu te compliques la tête…
KD: Damsss a raison: tout est possible.
Pour ramener tes courriers depuis la boite de stockage de ton FAI sur le bureau de poste, c’est fetchmail (tu peux le configurer pour deplacer les mails, ou au contraire juste en rappatrier une copie).
Pour consulter la même boite en parrallèle depuis plusieurs client, directement dans ta boite (quand tu supprimes un mail depuis une machine, c’est immediatement visible sur l’autre), ca se fait avec un service imap ou imaps (imap sécurisé).
Le service POP au contraire relève les mails au bureau de poste, et les déplace vers la machine qui consulte (mais la aussi tu peux dire au client de ne rappatrier qu’une copie).
Donc je résume puisque tu ne souhaites qu’un exemplaire de tes mails: fetchmail configuré pour déplacer les mails jusqu’a ton mailhub, et imap pour les consulter/manipuler depuis n’importe quel poste de ton réseau directement dans ta boite centralisée.


#10

Ok, merci à vous 2.

Et Damsss, désolé si tu t’es fait un peu “grondé” par le Boss à cause de moi :blush:


#11

Je ne vois nulle part de brimade. Tu te fais des idées. :laughing:


#12

Je suis désolé d’avoir quitté le TOPIC pendant un certain temps… mais j’ai eu des contretemps qui m’ont obligé de repousser la mise en service du serveur mail…

Je comprends qu’il faille

  • un prog pour la réception des mails
  • un prog pour l’envoi des mails
  • et la configuration de ces derniers etc.
  • configurer bind… (là ca commence à être un peu chiant)…

Mais je pensais qu’il aurait possible de trouver une installation direct avec l’ensemble des possibilités…

Comme il ne semble pas y avoir de solution miracle est ce que quelqu’un connait un tuto pour faire l’ensemble sans trop se prendre la tête?

Merci


#13

forum.debian-fr.org/viewtopic.php?t=2081


#14

Question bête. Vaut il mieux que le serveur DNS soit installé sur la machine qui fait serveur mail? ou l’inverse ou peu importe… et surtout dans quel cas c’est le plus simple à configurer?

Merci


#15

[quote=“rabobsky”]Question bête. Vaut il mieux que le serveur DNS soit installé sur la machine qui fait serveur mail? ou l’inverse ou peu importe… et surtout dans quel cas c’est le plus simple à configurer?
Merci[/quote]
quand on a qu’une seule machine: on a plus à choisir!
plus sérieusement, ca dépend de toi, mais ca n’est pas plus compliqué l’un comme l’autre.


#16

lol j’ai déjà mon dns sur une machine (ordi1) et je pensais mettre le serveur mail sur un autre ordi (ordi2)… car j’ai l’intention de mettre un site internet sur ce dernier(ordi2) et je n’ai pas envie d’exposer tout ce que contient l’ordi où j’ai le serveur DNS (ordi1).

J’espère que ca reste claire :slightly_smiling:


#17

OK.
Alors maintenant, la décision se fait sur la charge des services web et mail: si l’un des deux est destiné à une charge intensive (plusieurs dizaines de traitements par seconde), sépares.
Autre elements à evaluer: serveur web comme serveur de mail st souvent attaqués. Ca peut être une raison pour les séparer pour éviter une compromission des deux services en même temps en cas d’attaque.
Enfin, maintenant, AMHA, ce n’est plus qu’une question de choix perso, l’endroit ou tu montes ton service de mail.
A bien y réflechir tt de même, si tu prévois de faire du traitement de tes mails (antivirus/antispam), la machine sur laquelle tu installeras le service sera sans doutes chargée, alors ralentir le service web ou le service DNS, c’est à toi de voir…


#18

ok, je ne pensais pas que le service avait besoin de beaucoup de ressource… mais je préfère quand meme séparer. Ce que je vais installer c’est seulement un serveur apache et le serveur mail sur une machine qui sera séparé du réseau interne. Comme ca meme en cas de réussite pas de problèmes par rapport aux données internes.

Mais ca implique aussi un système de backup spécifique… Mais bon qu’est ce que l’on y peut.