Sur /etc/fstab


#1

Sur /etc/fstab

Ceci n’est pas une question mais une réponse !
J’ai tellement eu de mal avec /etc/fstab et surtout à touver
de la documention, que je me permets de poster le texte
suivant qui ne répond à aucune question.

À dire vrai, je pense que ça devrait être incorporé
au wiki de debian sur /etc/fstab, mais je suis au
regret d’avouer que j’ai échoué à modifier le wiki
(honte).
Par contre, je sais écrire dans le forum, où j’ai déjà
trouvé des aides précieuses.

PREMIÈRE INFORMATION À BIEN AVOIR EN TÊTE

En cas d’installation d’un autre système sur une autre partition
(du même disque ou d’un autre disque), le simple fait de formater
un système de fichier va provoquer l’inexactitude de ce que
contient /etc/fstab par les UUID et entrainer des erreurs et/ou
un refus de booter par grub.
Donc si on veut installer au nouveau système, commenter les
dans /etc/fstab les indications de partitions signalées
par UUID, quitte à les rétablir correctement après

DEUXIÈME INFORMATION À BIEN AVOIR EN TÊTE

(peut-être encore plus importante)
/etc/fstab ne doit contenir QUE des caractères ASCII et pas de
caractères UTF8 MËME DANS LES COMMENTAIRES.
Mettre dans /etc/fstab des caractères non ASCII empêche le système
de reconnaître certaines partitions et/ou donne des messages d’erreur
incompréhensibles (par exemple sur mdadm qui ne trouve pas de
vecteur, c’est-à-dire qui ne peut initialiser un système RAID
de disques durs qui n’est pas même pas présent).
Ça n’empêche pas forcément le boot, mais ça donne de très longs
messages d’erreurs… incompréhensibles.
Donc ne mettre dans /etc/fstab QUE des caractères ascii,
si on écrit avec les droits de root dans /etc/fstab
avec un logiciel qui le permet.


#2

I beg to differ :-:tired_face:
Il y a un gros problème de terminologie dans votre exposé.

Ce que vous formatez c’est un périphérique bloc, et pour lister les périphériques vous pouvez utiliser la commande lsblk. Vous voyez alors que UUID est un identificateur d’un périphérique bloc.
J’aimerais voir comment une installation d’un autre système sur une ou des partitions non utilisée pourrait interférer avec les UUID déjà définis. (il y a un U qui signifie Universel dans UUID ). Par contre des procédures d’installation de système qui présupposent que le système qu’on installe sera le seul et se comportent en gougnafier et sabotent l’amorçage d’un système déjà présent sans prévenir, on en rencontre malheureusement surtout avec des systèmes privateurs :cry:

Ces histoires d’UUID, moi je m’en tape. Je gère les périphériques bloc avec LVM. En plus, c’est fondamentalement incompatible avec Win.

fp2@debpacha:~$ cat /etc/fstab 
# /etc/fstab: static file system information.
#
# Use 'blkid' to print the universally unique identifier for a
# device; this may be used with UUID= as a more robust way to name devices
# that works even if disks are added and removed. See fstab(5).
#
# <file system> <mount point>   <type>  <options>       <dump>  <pass>
/dev/mapper/pacha_vg-root_lv /               ext4    errors=remount-ro 0       1
# /boot was on /dev/sda1 during installation
UUID=6b25f8fd-780e-4be5-bcf4-e121061b3b60 /boot           ext4    defaults        0       2
/dev/mapper/pacha_vg-data_lv /data           ext4    defaults        0       2
/dev/mapper/pacha_vg-home_lv /home           ext4    defaults        0       2
/dev/mapper/pacha_vg-tmp_lv /tmp            xfs     defaults        0       0
/dev/mapper/pacha_vg-var_lv /var            xfs     defaults        0       0
/dev/mapper/pacha_vg-swap_lv none            swap    sw              0       0
/dev/sr0        /media/cdrom0   udf,iso9660 user,noauto     0       0

Cordialement,
Regards,
Mit freundlichen Grüßen,
مع تحياتي الخالصة


F. Petitjean
Ingénieur civil du Génie Maritime.

« Celui qui, parti de rien, n’est arrivé nulle part n’a de merci à dire à personne !! »
Pierre Dac

Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute à ce sujet.
Pierre Desproges


#3

Euh…
http://www.linux-france.org/article/man-fr/man5/fstab-5.html
Ca suffit, normalement.

grub et le fstab ne sont pas liés.
C’est windows qui fout le bazar avec ses installs de porc (cf @littlejohn75), ce qui provoque des problémes autant avec grub qu’avec le fstab.
Mais corrélation n’est pas raison, ce n’est pas le fstab qui provoque quelque chose dans le grub.

Oui, c’est d’ailleurs vrai pour la plupart des fichiers de config du systéme, ce n’est pas propre à fstab.


#4

Salut
Puisqu’on est dans Debian, lisons d’abord les pages du manuel Debian
https://manpages.debian.org/stretch/manpages-fr-extra/fstab.5.fr.html


#5

Je remercie vivement les personnes qui se sont données le mal de répondre à mon premier message. À l’évidence, je n’ai pas laissé assez d’informations. Comme vous le devinez aisément, si j’ai écrit, c’est que je pense que ce que je raconte peut être utile à d’autres personnes (je ne suis sûrement pas le seul).
Voilà les explications que j’espère complètes. J’ai acheté un ordinateur avec une carte mère ASUS en juin 2013. À l’époque j’utilisais ubuntu (depuis la debian 3.2, dernière debian que j’avais utilisée). J’ai installé dessus (il y avait 2 disques sata, 1 de 512GB et 1 de 1TB). J’ai installé aussi Windows XP qparce que j’avais des logiciels coûteux qui ne fonctionnaient pas sous wine (encyclopaedia universalis par exemple). Et puis un jour j’ai voulu installer sur la carte mère un disque de 3TB. Patatras : s’il était accepté sans problème par ubuntu, Windows XP ne bootait plus car pas fait pour les tables de partitions GPT. Mais déjà à l’époque, je ne lisais plus l’universalis car wikipedia était devenu supérieur. Alors j’ai laissé Windows XP mourir. Très récemment (2018) j’ai décidé de repasser à debian parce que ubuntu commençait à avoir les mêmes habitudes que Microsoft et surtout ne pouvait plus commander 2 de mes 3 scanners. Donc j’ai installé debian et j’en ai profité pour monter sur la carte mère 2 disques de 4TB pour mes archives. Le problème qui m’est tombé dessusn c’est que j’ai acheté un gps de voiture dont les mises à jour se font uniquement sous Windows. En plus, j’ai constaté que les logiciels proposés dans les forums pour rooter les téléphones ne marchaient que sous Windows. Bon, OK, j’ai acheté une licence Windows 10 et ai voulu l’installer sur cet ordinateur. Je vous passe les détails, l’horreur. Manifestement Micosoft et/ou Asus avaient programmé l’obsolescence de macarte mère P8H77-V. Mais manisfestement l’obsolescence était mal programmée et j’ai pu (détails sur demande mai c’est vicieux) installer Windows 10 sur un quatrième disque de 1TB. Et de là a commencé ma lutte et mes ennuis.
Pour le premier point que j’ai soulevé : ça ne peut s’adresser qu’à des gens qui ont modifié /etc/fstab à la main avec des droits de root pour faire apparaître des partitions autres que celles originales, avec l’UUID. Donc j’ai testé et je prétend que l’installation d’un autre système qui reformate le système de fichier de certaines partitions fait apparaître des impossibilités de booter. Personne n’est obligé de me croire, mais je me dis que mes ennuis peuvent être utiles à d’autres (méthode dans ce cas : attention aux UUID).
Pour le deuxième point, c’est vrai qu’entrer des caractères UTF8 même dans les commentaires peut faire apparaître des messages d’erreur incompréhensibles. Mais je me rends compte que je n’ai pas tout dit, et c’est dommage. J’avais au boot des messages d’erreurs durant très longtemps indiquant que mdadm ne trouvait un vecteur de disques durs agencés en RAID. Je n’ai pas installé de RAID. Alors ce que j’ai fait, c’est désinstaller mdadm (avec forensic-extra) puis je l’ai réinstallé. Depuis je n’ai pas de messages d’erreur au boot.
Voilà ce que j’avais à dire, qui je l’estime, peut être utile à d’autres.
Amitiés à tous/toutes et encore mes remerciements à ceux qui ont répondu


#6

J’ai deux familles de trucs qui m’obligent à avoir un windows sous la main:
quelques logiciels propriétaires pro, que je n’arrive pas à faire tourner sous wine, et les trucs pour la gestion de certains matériels comme l’upd du gps, ou itunes.
Pour ça, j’ai acheté des licences windows seven ESD à 10 balles (il en reste chez cdiscount), et j’ai installé une virtualbox avec. C’est bien suffisant pour tout faire tourner, et pour le matos, tout ce qui me posait pb étant en usb, j’ai délégué à ma box la gestion du périphérique à piloter/updater, ça marche nickel à chaque fois.

La je viens de voir qu’ils sortaient des licences windows 10 ESD à 18.90€ chez amazon, je vais peut être me faire une box, histoire de savoir à quoi ça ressemble, un windows 10.


#7

Comme l’ont répondu les autres, cela ne se produit que si on reformate une partition utilisée par le système. Il n’est pas surprenant qu’un système ne fonctionne plus correctement si on reformate les partitions qu’il utilise, non ?

Là, on peut distinguer deux cas : soit la partition est indispensable au bon fonctionnement du système (racine, /home, /var…), soit elle ne l’est pas par exemple car elle ne contient que des données passives. Dans ce second cas, on peut la marquer avec l’option “nofail” dans /etc/fstab afin que l’impossibilité de la monter ne provoque pas d’erreur fatale au démarrage.

Un cas fréquent est celui du swap : certains critiquent Windows, mais par défaut, l’installateur Debian marque tous les swaps existants à utiliser et formater pour la nouvelle installation, sans se soucier des systèmes qui les utilisent.

Par contre je ne vois pas comment le formatage d’une partition non système peut provoquer un refus de booter de GRUB.

Plusieurs commentaires.
Je ne vois pas en quoi des caractères non ASCII dans les commentaires dans /etc/fstab peuvent gêner puisque les commentaires sont ignorés par définition. J’ai seulement vu des soucis causés par l’insertion d’un caractère UTF-8 invisible (Byte Order Mark) en début de fichier par certains éditeurs ou traitement de textes.
mdadm ne tient aucun compte de /etc/fstab. Je n’ai jamais vu ton message parlant de “vecteurs”, je soupçonne que c’est une mauvaise traduction du mot “array” qui se traduit mieux par “ensemble (RAID)”, et le message indiquant qu’aucun ensemble RAID n’a été trouvé quand il n’y en a pas est normal, pas une erreur.

En fait l’UUID est un identificateur du contenu d’une périphérique bloc, dont la forme est d’ailleurs dépendante du type de contenu : l’UUID n’a pas la même forme pour un système de fichiers ext4, FAT, NTFS, un membre RAID ou un volume physique LVM. Si on reformate un périphérique bloc, l’UUID change alors que le périphérique lui-même n’a pas changé. Si on clone une partition, le clone aura le même UUID. En revanche le PARTUUID d’une partition GPT identifie la partition elle-même, pas son contenu, et reste invariant après formatage

Tu veux dire “comparaison n’est pas raison” ou “corrélation n’est pas causalité” ?


#8

Le deuxième, mais je trouve que “corrélation n’est pas causalité” ne sonne pas bien.
Une “raison” est bien significative de causalité, donc même si “raison” introduit une idée de volonté un peu parasite, ça rime mieux avec corrélation. :smiley: