Monter-afficher les HDD dans l'explorateur de fichiers


#1

Bonjour,

J’ai installé debian 10 sur une machine équipée de 3 disque durs : 1 pour le système, swap et /home, deux autres pour les sauvegardes automatiques.

Au démarrage de l’ordi, seul le disque qui contient le système, swap et /home est montré dans l’explorateur de fichier.

J’ai une sauvegarde automatique qui démarre sur un des deux autres disques durs mais elle ne se fait pas parce que le disque (ou la partition) en question n’est pas monté.
Il manque certainement quelque chose pour que ça marche. J’ai lu et relu un tas d’infos mais, comme d’habitude :wink: je patauge un peu :roll_eyes:

Voici quelques infos collectées :

# /etc/fstab: static file system information.
#
# Use 'blkid' to print the universally unique identifier for a
# device; this may be used with UUID= as a more robust way to name devices
# that works even if disks are added and removed. See fstab(5).
#
# <file system> <mount point>   <type>  <options>       <dump>  <pass>
# / was on /dev/sdc1 during installation
UUID=10b4c5f0-743b-4a4b-932e-2b12d188fcc4 /               ext4    errors=remount-ro 0       1
# /Back_Up_Interne was on /dev/sdb5 during installation
UUID=df2e3ab0-10f3-4c11-b358-d541737461be /Back_Up_Interne ext4    defaults        0       2
# /Back_Up_Seagate was on /dev/sda1 during installation
UUID=8a545573-927b-4395-91ce-4d6257e99b01 /Back_Up_Seagate ext4    defaults        0       2
# /home was on /dev/sdc3 during installation
UUID=ae2dcc93-c083-4f76-82c8-d49ad1f2a820 /home           ext4    defaults        0       2
# swap was on /dev/sdc2 during installation
UUID=1a0a4238-7dd7-4557-9566-cfe296d4ef3d none            swap    sw              0       0
/dev/sr0        /media/cdrom0   udf,iso9660 user,noauto     0       0

Les disques " /Back_Up_Interne was on /dev/sdb5 during installation" et " /Back_Up_Seagate was on /dev/sda1 during installation" sont les deux disques de sauvegarde. Il n’apparaissent pas dans l’explorateur de fichiers.
Le disque contenant /home est bien affiché et j’ai également accès au contenu de /.

~$ ls -l /dev/disk/by-uuid
total 0
lrwxrwxrwx 1 root root 10 sep 30 09:59 10b4c5f0-743b-4a4b-932e-2b12d188fcc4 -> ../../sdb1
lrwxrwxrwx 1 root root 10 sep 30 09:59 1a0a4238-7dd7-4557-9566-cfe296d4ef3d -> ../../sdb2
lrwxrwxrwx 1 root root 10 sep 30 09:59 8a545573-927b-4395-91ce-4d6257e99b01 -> ../../sdc1
lrwxrwxrwx 1 root root 10 sep 30 09:59 ae2dcc93-c083-4f76-82c8-d49ad1f2a820 -> ../../sdb3
lrwxrwxrwx 1 root root 10 sep 30 09:59 df2e3ab0-10f3-4c11-b358-d541737461be -> ../../sda5

Si je fais un :

# mount -a

Il ne se passe rien dans l’affichage du gestionnaire de fichiers.

Merci de m’aider à accéder à ces disques.


#2

Bonjour,

Les points de montage sont incorrects dans /etc/fstab. Privilégier /mnt ou /media, soit par exemple /mnt/Back_Up_Interne ou /media/$USER/Back_Up_Seagate, et s’assurer que l’utilisateur a les droits de lecture/écriture sur ces montages.


#3

Est ce que tes points de montage (tes répertoires) /Back_Up_Interne et /Back_Up_Seagate existent ?
Il le faut, si tu veux que tes disques se montent.


#4

NON.
Surtout pas /media, ça peut interfèrer avec les dispositifs de montage automatique.
Pour /mnt, je mets mes points de montage personnellement >dedans< , mais @PascalHambourg me dit dans l’oreillette que ce n’est pas conforme à la hier (man hier) et que /mnt doit servir à monter ponctuellement un filesystem.
Donc les choix de @Papy_Octet vont trés bien.


#5

Je ne vois pas en quoi cela peut interférer avec des montages automatiques, vu que les UUID sont clairement indiqués et que les noms de répertoires sont personnalisés… On fait un peu ce que l’on veut lorsqu’on n’a pas trop de disques à gérer, mais monter des partitions dans des répertoires directement placés dans la racine est peut-être la source du problème. Je ne sais pas quel environnement de bureau utilise @Papy_Octet mais il se peut que le gestionnaire de fichiers ne puisse exposer (comme périphérique) que des points de montage placés dans /media/$USER. C’est le cas dans XFCE.


#6

Déjà expliqué dans d’autres fils et ça n’a rien à voir avec les UUIDs.
Ca vient justement des les noms de points de montage automatiques qui peuvent entrer en collision avec tes propres configurations manuelles de nommage.
Il faut laisser /media se peupler tout seul, et faire sa propre arborescence de mountpoint ailleurs, c’est tout.
Bon, aprés, tu vois/fais ce que tu veux.
@Papy_Octet, je le redis, tes points de montage sont bons, vérifie juste qu’ils existent.

Je n’y crois pas une seconde.
Tous les gestionnaires de fichiers fonctionnent pareil, si un user n’arrives pas à accéder à un répertoire avec le gestionnaire, c’est juste qu’il n’a pas les droits pour y accéder, mais ça n’a rien à voir avec un gestionnaire qui déciderait ou pas de manière autonome du système de laisser accéder à tel ou tel répertoire.


#7

Je ne crois que ce que je vois. Je viens d’essayer dans XFCE, et c’est le cas. Une partition montée dans un dossier directement dans la racine n’est pas affiché dans les périphériques de Thunar, alors que l’utilisateur a les droits de lecture/écriture sur le point de montage. Je pense répondre directement au problème de @Papy_Octet non ?


#8

A quoi vois-tu cela ? Le gestionnaire de fichiers graphique n’est pas un outil fiable pour vérifier cela. Qu’affichent df ou mount ?


#9

Merci à vous tous pour vos avis.
@ mattotop : “Est ce que tes points de montage (tes répertoires) /Back_Up_Interne et /Back_Up_Seagate existent ? Il le faut, si tu veux que tes disques se montent.

Concernant /Back_Up_Interne, le disque en question a été reformaté en ext4 car il était en ntsf, un reliquat de la période où on a essayé de quitter window$. Et donc toutes les données ont été effacées et je n’y ai créé aucun dossier/fichier. Le formatage s’est fait lors de l’installation de Debian.
Pour /Back_Up_Seagate, il n’y a pas eu de reformatage puisqu’il était déjà en ext4.
Les deux noms des points de montage ont été définis lors du partitionnement des disques pendant l’installation de Debian. Et c’est peut-être là où se situe le problème.
Je dois bien reconnaître que point de montage, nom du disque, nom de partition perturbent mes pauvres neurones :thinking:

@ PascalHambourg : " A quoi vois-tu cela ? Le gestionnaire de fichiers graphique n’est pas un outil fiable pour vérifier cela. Qu’affichent df ou mount ?"
J’ai programmé une sauvegarde automatique du /home qui commence immédiatement après le démarrage de l’ordi sur l’un des deux disques durs, et une autre plus tard en fin de ma journée.
C’est au démarrage de la saugegarde du début de travail qu’un message m’est affiché disant que la sauvegarde démarrera quand le disque sera monté.

Voici les deux retours :

~$ df
Sys. de fichiers blocs de 1K   Utilisé Disponible Uti% Monté sur
udev                 4036828         0    4036828   0% /dev
tmpfs                 811324      9760     801564   2% /run
/dev/sdb1          200536140   6292360  183987408   4% /
tmpfs                4056620    144276    3912344   4% /dev/shm
tmpfs                   5120         4       5116   1% /run/lock
tmpfs                4056620         0    4056620   0% /sys/fs/cgroup
/dev/sdc1          479667880     73756  455158568   1% /Back_Up_Seagate
/dev/sda5          961301832 162605664  749841744  18% /Back_Up_Interne
/dev/sdb3          739557344 198022480  503944440  29% /home
tmpfs                 811324        48     811276   1% /run/user/1000

~$ mount
sysfs on /sys type sysfs (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime)
proc on /proc type proc (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime)
udev on /dev type devtmpfs (rw,nosuid,relatime,size=4036828k,nr_inodes=1009207,mode=755)
devpts on /dev/pts type devpts (rw,nosuid,noexec,relatime,gid=5,mode=620,ptmxmode=000)
tmpfs on /run type tmpfs (rw,nosuid,noexec,relatime,size=811324k,mode=755)
/dev/sdb1 on / type ext4 (rw,relatime,errors=remount-ro)
securityfs on /sys/kernel/security type securityfs (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime)
tmpfs on /dev/shm type tmpfs (rw,nosuid,nodev)
tmpfs on /run/lock type tmpfs (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime,size=5120k)
tmpfs on /sys/fs/cgroup type tmpfs (ro,nosuid,nodev,noexec,mode=755)
cgroup2 on /sys/fs/cgroup/unified type cgroup2 (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime,nsdelegate)
cgroup on /sys/fs/cgroup/systemd type cgroup      (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime,xattr,name=systemd)
pstore on /sys/fs/pstore type pstore (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime)
bpf on /sys/fs/bpf type bpf (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime,mode=700)
cgroup on /sys/fs/cgroup/cpu,cpuacct type cgroup     (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime,cpu,cpuacct)
cgroup on /sys/fs/cgroup/blkio type cgroup (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime,blkio)
cgroup on /sys/fs/cgroup/memory type cgroup (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime,memory)
cgroup on /sys/fs/cgroup/perf_event type cgroup (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime,perf_event)
cgroup on /sys/fs/cgroup/net_cls,net_prio type cgroup     (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime,net_cls,net_prio)
cgroup on /sys/fs/cgroup/pids type cgroup (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime,pids)
cgroup on /sys/fs/cgroup/devices type cgroup (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime,devices)
cgroup on /sys/fs/cgroup/freezer type cgroup (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime,freezer)
cgroup on /sys/fs/cgroup/rdma type cgroup (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime,rdma)
cgroup on /sys/fs/cgroup/cpuset type cgroup (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime,cpuset)
systemd-1 on /proc/sys/fs/binfmt_misc type autofs     (rw,relatime,fd=30,pgrp=1,timeout=0,minproto=5,maxproto=5,direct,pipe_ino=13505)
mqueue on /dev/mqueue type mqueue (rw,relatime)
hugetlbfs on /dev/hugepages type hugetlbfs (rw,relatime,pagesize=2M)
debugfs on /sys/kernel/debug type debugfs (rw,relatime)
/dev/sdc1 on /Back_Up_Seagate type ext4 (rw,relatime)
/dev/sda5 on /Back_Up_Interne type ext4 (rw,relatime)
/dev/sdb3 on /home type ext4 (rw,relatime)
tmpfs on /run/user/1000 type tmpfs     (rw,nosuid,nodev,relatime,size=811324k,mode=700,uid=1000,gid=1000)
fusectl on /sys/fs/fuse/connections type fusectl (rw,relatime)
gvfsd-fuse on /run/user/1000/gvfs type fuse.gvfsd-fuse     (rw,nosuid,nodev,relatime,user_id=1000,group_id=1000)

#10

Bon, ben pas la peine de lire la suite, tu as fait une longue tartine pour rien.
La question que je te pose ne concerne pas le disque, mais le point de montage, c’est à dire le >répertoire< ou va s’accrocher le disque.
Est ce que les répertoires /Back_Up_Interne et /Back_Up_Seagate existent bien dans / ?
C’est ça ma question.
ls -l /
te dira ce que tu as dans / et il faut les deux répertoires.
S’ils ne sont pas là, alors le systéme ne peut pas monter les disques dessus.
Il faut alors les créer avec mkdir /Back_Up_Interne et mkdir /Back_Up_Seagate et quand tu auras rebooté, tes disques seront montés.


#11

Il semble bien que oui :

:~$ ls -l /
total 76
drwxrwsrwx  12 root guy   4096 déc 11  2014 Back_Up_Interne
drwxr-xr-x   3 root root  4096 sep 29 16:38 Back_Up_Seagate
...

#12

Les sorties de df et mount montrent que les deux partitions sont montées aux emplacements définis dans fstab, donc les points de montage existent bien.
Il faut donc chercher pourquoi le programme de sauvegarde (quel est-il ?) considère le contraire.


#13

Non, c’est comme ça que @Papy_Octet a abordé le sujet, mais ce n’est pas un probléme avec thunar, ce qui l’ennuie c’est que les disques ne ne se montent pas et empêchent que la sauvegarde se fasse.
Le probléme de ce qu’on voit dans thunar me semble accessoire.

Sinon, je viens de tester moi même un montage de disque sur un répertoire racine et sous thunar effectivement il n’apparaît pas.
L’affichage de périphériques thunar est effectivement incompréhensible et ne correspond à rien, j’ai des mounts qui apparaissent en double sous différents noms, d’autres qui n’apparaissent pas, je constate donc qu’il existe un gestionnaire de fichiers qui peut afficher n’importe quoi.


#14

La sauvegarde se fait avec “Outil de sauvegarde Déjà Dup” qui ne me posait aucun problème avec Debian 9.
Quand je vais dans les paramètres du logiciel :
"L’emplacement de stockage est “Seagate Expension Dive”
et le dossier est “Back_Up_Seagate”.


#15

J’ignore ce que cela signifie.

Un utilisateur normal n’a pas la permission en écriture dans ce répertoire.


#16

Pascal a raison, il faudrait changer le propriétaire du répertoire.
chown utilisateur:utilisateur /Back_Up_Seagate
Remplacer utilisateur par votre nom d’utilisateur
Personnellement je met mes points de montage dans /media


#17

Je compatis. Pour expliquer, je parts d’un exemple concert : transférer quelques photos qui se trouvent sur un ordiphone sur le PC.
Je branche l’ordiphone au PC (câble lini-USB vers prise USB du PC
Je dois faire une opération sur l’ordiphone pour lui dire que ce n’est pas seulement pour recharger sa batterie que je l’ai connecté, mais aussi pour transférer des fichiers. Je choisis donc l’option intitulée Transfert de fichiers (MTP) ce qui signifie que les deux appareils vont communiquer en suivant le protocole MTP (grosso modo transfert de fichiers multi média)

Sur le PC sous Debian

  • j’ai installé le paquet jmtpfs
    Description : FUSE based filesystem for accessing MTP devices
  • La syntaxe (d’après man jmtpfs) est
jmtpfs [OPTION] MOUNTPOINT

Qu’est-ce que c’est que cette histoire de point de montage ?
C’est tut simplement un répertoire ( a priori vide ) dans lequel on va “accrocher” le contenu du périphérique que l’on veut “monter”. Ce périphérique peut être un périphérique bloc (une partition, un volume logique, une clef USB, un ordiphone, un périphérique réseau, que sais-je.
On a donc tris éléments

  • le point de montage (répertoire d’accueil)
  • un périphérique (support de stockage, ordiphone, …
  • le protocole utilisé et le pilote utilisé :
    pour un périphérique bloc (partition), ce sera le type de système de fichiers qui a été choisi lors du formattage
    pour un périphérique réseau ce peut être NFS, CIFS (voisinage réseau de windows),…
    pour un ordiphone un protocole spécialisé (ici MTP)
    etc …
    dans le cas d’une clef USB, le plus souvent la clef ne contient qu’une partition FAT32

L’opération de montage se fait le plus souvent avec la commande mount dont la page de manest quelque peu complexe vu la diversité des cas possibles.
Pour l’essentiel c’est

mount - type -o options périphérique répertoire

le dernier paramètre est le point de montage, un répertoire
Parmi les options, fort nombreuses on peut citer ro pour lecture seule par exemple. Il y a un grand nombre d’option qui sont spécifique ) tel ou tel type de montage.
Pour un système de fichiers sur un périphérique local (une partie d’un disque local), on peut avoir des options relatives aux ACL, aux attributs étendus (xattr), quotas, …
Pour un montage réseau des param_res de tampons, etc …

Pour en revenir à mon téléphone, j’ai créé un répertoire nommé tel (soyons original). Ce répertoire reste vide tant que je n’ai pas dit au système que j’ai branché un téléphone avec un câble USB.

fp2@debpacha:~$ jmtpfs tel
Device 0 (VID=22b8 and PID=2e82) is a Motorola Moto G (ID2).
Android device detected, assigning default bug flags
fp2@debpacha:~$ ls tel
Carte SD SanDisk  Mémoire de stockage interne
fp2@debpacha:~$ 

on voit tout de suite que le téléphone se comporte comme un système de fichiers avec à la racine deux répertoires

fp2@debpacha:~$ l tel
total 0
0 drwxr-xr-x  5 fp2 fp2 0 janv.  1  1970 Carte SD SanDisk/
0 drwxr-xr-x 17 fp2 fp2 0 janv.  1  1970 Mémoire de stockage interne/
fp2@debpacha:~$ 

C’est typique de ces systèmes orientés grand public : des noms à rallonge , avec des espaces et une gestion approximative de l’horodatage

fp2@debpacha:~$ l tel/*
tel/Mémoire de stockage interne:
total 0
0 drwxr-xr-x 2 fp2 fp2 0 août  22 13:44 12/
0 drwxr-xr-x 2 fp2 fp2 0 juil. 14 22:54 Download/
0 drwxr-xr-x 2 fp2 fp2 0 juin   4 19:09 mbstph/
0 drwxr-xr-x 8 fp2 fp2 0 janv.  2  2019 WhatsApp/
0 drwxr-xr-x 2 fp2 fp2 0 oct.   7  2018 stikbot/
0 drwxr-xr-x 3 fp2 fp2 0 juin  13  2018 Pictures/
0 drwxr-xr-x 4 fp2 fp2 0 mars   4  2017 DCIM/
0 drwxr-xr-x 2 fp2 fp2 0 janv. 28  2016 alt_autocycle/
0 drwxr-xr-x 4 fp2 fp2 0 janv. 28  2016 Android/
0 drwxr-xr-x 2 fp2 fp2 0 janv. 28  2016 Alarms/
0 drwxr-xr-x 2 fp2 fp2 0 janv. 28  2016 Movies/
0 drwxr-xr-x 2 fp2 fp2 0 janv. 28  2016 Music/
0 drwxr-xr-x 2 fp2 fp2 0 janv. 28  2016 Notifications/
0 drwxr-xr-x 2 fp2 fp2 0 janv. 28  2016 Podcasts/
0 drwxr-xr-x 2 fp2 fp2 0 janv. 28  2016 Ringtones/

tel/Carte SD SanDisk:
total 0
0 drwxr-xr-x 2 fp2 fp2 0 juin   4 16:47 LOST.DIR/
0 drwxr-xr-x 3 fp2 fp2 0 juin   1 19:20 DCIM/
0 drwxr-xr-x 4 fp2 fp2 0 juin   1 19:13 Android/
fp2@debpacha:~$ 

De plus dans la palanquée de répertoires, la plupart sont inaccessibles.

Cet exemple avec un protocole spécialisé n’est peut-être pas le plus pertinent car le tel n’est pas considéré comme un périphérique bloc (FS classique) et n’apparaît pas dans la sortie de

fp2@debpacha:/data/devel/python3/jardinfo$ lsblk --fs
NAME                FSTYPE  LABEL UUID                                   MOUNTPOINT
sda                                                                      
├─sda1              ext4          6b25f8fd-780e-4be5-bcf4-e121061b3b60   /boot
└─sda2              LVM2_me       IZy2Ju-Kq9m-y9iV-0deL-Ok2o-9nZ6-eGtWPb 
  ├─pacha_vg-root_lv
  │                 ext4          67e535bd-7023-402f-b7e2-a35007ddc67f   /
  └─pacha_vg-home_lv
                    ext4          a0d11380-2b29-4d51-b9d6-0d93f3815797   /home
sdb                 LVM2_me       EuVnyy-3k2u-Wba1-ZTOi-0uBn-wpcw-rkorHe 
├─pacha_vg-swap_lv  swap          1ed56409-46c1-4fba-a37c-ae228c59b757   [SWAP]
├─pacha_vg-var_lv   xfs           693aac9f-e76c-4b5b-a70b-3453fd0bdac0   /var
├─pacha_vg-data_lv  ext4          d24cc500-1d40-41f0-8013-8628f64ae559   /data
└─pacha_vg-tmp_lv   xfs           8bff53ea-f5ed-44ef-b5d2-dbd47e0bfe5b   /tmp
sr0                                                                      
fp2@debpacha:/data/devel/python3/jardinfo$ 

Remarque : les commandes

lsblk --fs
df -hTx tmpfs

sont le point de départ pour comprendre l’organisation du bouzin.

J’espère avoir été clair en exposant les trois ingrédients qui interviennent dans une opération de montage

  • l’origine des données : partitions, réseau, …
  • le pilote pour gérer le protocole d’organisation des données (paramètre -t type )
  • le répertoire destination : le point de montage

Cordialement,
Regards,
Mit freundlichen Grüßen,
مع تحياتي الخالصة


F. Petitjean
Ingénieur civil du Génie Maritime.

« Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » (R. Devos)

« Celui qui, parti de rien, n’est arrivé nulle part n’a de merci à dire à personne !! »
Pierre Dac


#18

En effet, je viens de lancer Nautilus en mode ROOT et là, les deux disques sont bien montés et affichés.

Dans l’explorateur de fichiers, je viens d’aller dans / et là, je constate que mes deux disques durs sont repris au même niveau que /bin, /boot, /def, /etc, … et sont bien montés.

Ce n’est pas très normal tout ça. C’est la première fois que je vois cela.
J’ai donc bien fait une grosse boulette lors de l’installation de Debian :expressionless:

Je peux déplacer ces deux dossiers ailleurs, simplement, pour que ça fonctionne ?


#19

Il ne faut pas faire ça.

Ce n’est pas ça qui pose problème.
Essaye juste ça:
1/redémarres
2/dans ton “Outil de sauvegarde Déjà Dup”, là ou tu as le dossier est “Back_Up_Seagate”, tu remplaces juste par /Back_Up_Seagate (avec le slash au début) et tu testes ta sauvegarde, ça donne quoi ?


#20

@ mattotop : c’est ce que je craignais : l’outil de sauvegarde (installé en mode utilisateur) n’a pas accès au fichier qui est en root.

Avec un outil comme gparted, ne serait-il pas possible de "déplacer les deux disques vers un emplacement approprié ?