Quelle distribution Linux pour un sénior?

Bonjour à tous(toutes),

Je suis à la recherche d’une distribution Linux (de préférence basée sur Debian :smiling_face_with_three_hearts:) , pour senior pas franchement branché informatique (actuellement sur Windows 10) .

Je suis allé voir du côté de Handylinux mais la projet n’est plus maintenu, la dernière version date de 2016 …

J’avais essayé Ubuntu et autre versions (Xubuntu , …) il y a quelques années mais je n’avais pas été convaincu.

Merci d’avance pour vos propositions et expériences dans ce domaine.

Bonjour,
si tu postes ici, je pense que tu veux une version Debian, donc je pense que le projet DF Linux peut te convenir:
https://debian-facile.org/projets:iso-debian-facile

2 J'aimes

Bonjour,

En quoi les seniors auraient-ils besoin d’une distribution particulière ?
Et pourquoi HandyLinux ? Cette personne est-elle handicapée ou considère-tu l’âge comme un handicap ?

HandyLinux ne faisait pas référence à un handicap mais à la facilité de prise en charge
-> handy en anglais, pas handi en français

Effectivement le principe a été repris sous le nom DFLinux

Donc tu as besoin d’une distribution facile d’accès pour les néophytes. Je ne vois toujours pas le rapport avec les seniors.

L’agilité cérébrale que je constate avec mon cerveau de 65 ans . . .

1 J'aime

Bonjour,

Parfois, il faut avoir une vraie bonne grosse loupe utilisable n’importe où.
Je pense à des parents atteints par la DMLA.

Et aussi peut-être un clavier plus limité, avec des grosses touches.

Pour moi, cette question ne se borne pas au choix de la distribution.

Un senior handicapé ou non sera ravi de pouvoir faire quelques petites choses alors que de ne pas pouvoir en faire 30,000 sera toujours un argument ou un motif de rejet.

L’interface devrait être à la fois toute simple et adaptée à l’usage préféré de la personne.
Quitte à revenir dessus.

1 J'aime

Je ne parle pas de handicap.
Penser que les seniors seraient moins aptes que les plus jeunes à utiliser un ordinateur, c’est juste de la discrimination. J’ai même souvent constaté l’inverse.

Que penserait-on si je disais que je recherche une distribution pour femme pas franchement branchée informatique.

1 J'aime

On pensera peut-être que tu étais alors bien avisé ?
Je ne cherche pas à polémiquer sur les caractères discriminants.

De 7 à 97 ans, il y a une réalité aussi bien dans l’aptitude à utiliser un “ordinateur” que dans la difficulté due au handicap.

Un enfant peut éprouver des difficultés de compréhension pareil qu’un senior.
Je le considère comme son égal pour l’accès à un ordi facile.

Les personnes handicapées sont de la partie, tout comme les seniors ou les enfants.
Je crois qu’il vaut mieux rassembler pour bien inventer.

1 J'aime

Je ne voulait froisser personne et mon but n’était pas de lancer une polémique, mais ma demande concerne :

Donc une distribution :

  • facile d’accès (d’où effectivement le terme de Handy = easy dans Handylinux).
    En effet , le passage de Windows à Linux n’est pas forcement très aisée.
  • avec une ergonomie adaptée à une vue déclinante.
  • avec des commandes graphiques plutôt que la console.

Merci, Je vais tester ça ce week end.

Merci donc à ceux qui cherche à m’aider à trouver une distribution sans vouloir tomber dans la polémique et la provocation .

2 J'aimes

Nous sommes donc d’accord, le sexe , l’âge ou n’importe autre critère ne préjuge pas de la capacité à utiliser un ordinateur.
Dire que l’on recherche une distribution facile d’usage pour débutant, ne me pose aucun problème.
Dire que l’on recherche une distribution pour senior, facile d’usage. Cela sous entends que les seniors auraient des capacités moindres. C’est du racisme anti-vieux.
Dire que l’on recherche une distribution pour femme, facile d’usage. Cela sous entends que les femmes auraient des capacités moindres. C’est du sexisme.
Dans un cas comme dans l’autre ce n’est pas acceptable et même s’il n’y a pas de mauvaise intention derrière la formulation, c’est stupide.

N’importe quelle distribution Debian, Ubuntu, OpenSuse, etc. pourrait convenir.
Il faut choisir un environnement de bureau qui est le moins dépaysant possible par rapport à Windows.
Il faut aussi que cette environnement de laisse la possibilité de régler finement les polices de caractères, les couleurs et les contrastes, les tailles des icônes, etc. bref, tout ce qui peut être utile pour améliorer le confort visuel.

1 J'aime

Personnellement, je souffre depuis 10-12 ans d’une Choriorétinopathie séreuse centrale. Mon poste de travail professionnel étatit équipé de ZoomText sous Windows 7 Pro. Au moment de prendre ma retraite j’ai simplement acheté un portable sans OS pour y installer une Debian avec un bureau XFCE. Il me semble que c’est le seul environnement graphique avec la possibilité de zoomer/dézoomer l’ensemble du bureau. ( Alt + molette )
Quels sont les logiciels réellement utilisés sous Windows 10 ?
Quelle sorte de carte graphique dans la machine ?
Quelle connexion à internet ?

A mon avis, il est plus simple d’utiliser et de gérer une Debian si on n’a pas été pollué par Windows précédemment. Il y a relativement peu de concepts à assimiler pour la ligne de commandes, la logique est toujours la même et la touche tabulation fait des merveilles. Pour les logiciels intégrés au bureau c’est déjà plus dur avec des interactions multiples, DBus, …
La complexité atteint les sommets avec Windows avec des configurations de logiciels difficilement manipulables (base de registre mal documentée ), l’aspect boîte noire, la nécessité de gérer un antivirus, les mises à jour du système et éventuellement de logiciels tiers, la télémétrie, …

Cordialement,
Regards,
Mit freundlichen Grüßen,
مع تحياتي الخالصة


F. Petitjean
Ingénieur civil du Génie Maritime.

I hope to die before I have to use Microsoft Word.
- Donald E. Knuth, 2001-10-02 in Tübingen

Computers are like air conditioners. Both stop working, if you open windows.
– Adam Heath

2 J'aimes

Merci @littlejohn75 Pour ces précisions.

Effectivement, je suis moi aussi sous XFCE, et c’est vrai que le zoom intégré peut être très pratique, d’autant plus que l’installation doit se faire sur un portable, donc petit écran !
(Merci du rappel, j’avais complètement zappé cette fonction, je la déclenche seulement de manière accidentelle quand je me plante de touche).

La bonne nouvelle, c’est que DF-Linux est basée sur XFCE.

Au niveau des distributions, j’avais pensé monter une Debian en la personnalisant mais je me suis dit qu’une distribution basée sur Debian avec tout déjà prévu serait plus simple.

Les logiciels utilisés sur Windows sont des plus basiques, d’ailleurs j’en ai installé quelques uns, bien sûr issus de GNU-Linux (OpenOffice, GIMP, Firefox, …). Et au passage j’ai fait un gros ménage sur le reste. Mais le portable reste lent et quand je revient quelques mois après, il faut recommencer car un coup certains programmes sont installés par inadvertance en surfant sur le web, un coup les petits enfants ont utilisés l’ordi et là bonjour les dégâts !

Quand à utiliser la ligne de commande, c’est juste inenvisageable. Donc tout doit pouvoir se faire en graphique (ajout suppression de programme, les mises à jour, changement de mot de passe, …)

J’ignore le modèle de carte graphique.
La connexion internet est en ADSL-2.

Je vais tester sur un disque une installation de DebianFacile-Linux, et si j’ai des soucis, je monterais une Debian classique en ajoutant les interfaces graphiques pour un max de chose.

Je suis aussi avec XFCE
Merci littlejohn75 pour le truc du zoom de l’ensemble du bureau :slight_smile:

Les loupes ne sont jamais parfaites, enfin, je n’en connais pas de super.

C’est bien que l’habitude d’utiliser Firefox soit prise.
Il peut être difficile de changer après avoir utilisé Chrome (ou pire)

Itou pour Libre Office ou OpenOffice.
Je ne connais pas bien la différence.

C’est généralement ce qui saoule le plus.
Mais j’ai remarqué que mes seniors sont patients avec un ordi un peu lent.

Le débit descendant varie suivant l’éloignement téléphonique.
Il faut s’assurer que le surf est fluide ; c’est un réel atout.
Le navigateur peut constituer l’essentiel de l’usage parfois.

Là, c’est presque une constante qui peut rester même avec un bel OS GNU/Linux.

AMA oustaou,
tu dois faire la distinction entre ce que tu fais pour cette personne et ce que tu fais pour toi.
C’est pour t’épargner de la déception suite à ton enthousiasme et ton travail.

Mon enthousiasme a été mis à rude épreuve quand j’ai donné Linux à utiliser.
Désormais, je m’abstiens.

Mon expérience dans ce domaine est mitigé, mais je compte installer d’abord Linux sur mon SSD de secours (les disques durs 3,5" ne rentrent pas dans les portables :grimacing:).
Puis si c’est concluant, je le monterais en dual-boot avec Windows.

«Ce n’est pas parceque je n’ai rien à dire que je ne dois pas le faire
savoir… et même on en parle, on en discute» R.Devos ( de mémoire )

Merci Doo, de me solliciter sur un tel sujet…
J’espère ne pas en abuser.

Donc quelques impressions et un témoignage de senior, plutôt que des réponses, mais qui pourraient donner des idées.

J’ai 72 ans, sous Linux depuis l’an 2000 (environ), Debian après 1 ou
2 ans d’accès en Français avec Ubuntu.
J’ai de plus en plus de difficultés à m’intéresser aux questions
d’administration — heureusement, vous êtes là! —
(motivation? temps disponible — moins il en reste, plus il prend
d’importance — affaiblissement intellectuel …?)

Je ne pense pas pouvoir conseiller pour une personne que je ne connais pas.
———————————————————————————————————————
Sur le passage de Win à Linux

D’après ce que je vois de temps en temps, il paraîtrait que KDE soit le moins dépaysant pour des habitués de Windows. Je n’ai la pratique ni de l’un ni de l’autre, sauf un souvenir très pénible de Windows au travail.

Je ne pratique pas non plus XFCE, mais vous semblez avoir repérer une loupe, qu’il me semble avoir déjà trouvé sans utiliser XFCE.

Mes premières difficultés sous Linux ont d’abord été le choix des logiciels.
Je pense que maintenant certains se sont imposés, comme Firefox ou Libre
Office.

Avec l’ âge, je suis un peu plus rigide, limité ou paresseux, et donc mes habitudes l’emportent de plus en plus sur ma curiosité de plus en plus émoussée.

S’il faut un conseil, peut-être puis-je oser celui-ci:
Pour aider un windowsien à passer à Linux, il me semble que quelques
conditions doivent être satisfaites.
1- que la personne ait un désir ou une curiosité, une motivation suffisante
pour faire un minimum d’apprentissage.
2- que le debianiste expérimenté et son émule soient prêts à passer
suffisamment de temps ensemble, en interaction, bref avec la patience pour l’un du pédagogue et pour l’autre de l’apprenti, de l’élève.

La première chose à comprendre est «le cahier des charges»:
– Que désire-t-il faire avec son ordinateur?
– Qu’attend il du passage à Linux?

La deuxième difficulté est de comprendre ses facilités ou difficultés personnels du point de vue ergonomique, de ses aptitudes et habitudes avec lesquels il se repère plus facilement (interface, vocabulaire, logique etc.)

Pour la question de la déficience visuelle (où les stratégies visuelles varient
selon les personnes), pour ma part (hypermétrope avec l’ amblyopie qui
l’accompagne), je cherche des écrans suffisamment grands et bien entendu je dois adapter la taille des caractères (ligne de commande, éditeurs etc.)

Hypermétrope, je suis plus à l’aise avec un champs large, amblyope j’ai besoin de gros caractères, de belles fontes, de bons contrastes.

L’un des obstacles auquels je me heurte trop souvent, c’est l’impossibilité
,au moins de ma part, pour certains vieux logiciels graphiques de modifier les fontes des menus, sans réduire la définition de l’écran.
———————————————————————————
L’embarras du choix reste effectivement le principal problème du débutant
Linux, simple utilisateur amateur.

Cette question posée ici est donc remarquable, et pourrait bien devenir une très longue discussion. C’est peut-être mon souhait, mon désir de nouvelles découvertes?
———————————————————————————
Sur le choix de Debian
Les avantages qui m’ont fait choisir Debian, il a 20 ans:
– La charte Debian, garantie de liberté, idéologique, et la gratuité,
– Le choix d’apprendre les bases suffisantes de l’informatique,
(je suis incapable d’apprendre de mémoire, sans comprendre)
– La réputation de stabilité (avec la version stable),
– La facilité des mises-à-jour et la sécurité,
– L’aide en français, particulièrement ce forum (et celui de Debian
Facile)

Je suppose que le choix de Debian est une façon pour l’initiateur de préserver ses repères, de maîtriser son «enseignement».
———————————————————————————
Pour conclure, je pense que le choix de l’interface est probablement l’un des critères de choix les plus importants.

Si je me souviens bien, Debian facile est une pure Debian accompagnée de quelques utilitaires d’aide et des choix par défaut peut-être mieux choisis pour les débutants.

Sur la ligne de commande:
Ce n’est pas une nécessité pour un windowsien, Linux offre au contraire plus de possibilité dans le domaine graphique, mais c’est le principal avantage de Linux qui fait gagner beaucoup de temps, permet de mieux maîtriser le labyrinthe dans lequel je suis en permanence sur des dizaines de taches parfois complexes. Le vrai prolongement de mon cerveau de plus en plus limité.

PS
Je réalise que oustaou est peut-être lui-même le sénior, auquel cas sa
motivation est déja assuré.

Évidemment dans ce cas, les tuteurs sont ici et sur le forum de Debian Facile.

Ne reste plus qu’à y livrer ses questions. Je n’ai pas appris autrement (sauf
quelques lectures au début pour avoir une idée générale du système)

Le choix de Linux et de liberté va avec un certain effort initial, très
gratifiant, mais pas forcément important. Il s’accompagne d’une solidarité
remarquable et de compétences partagées.
R.Stallman a commencé une conférence à Paris par cette définition
des logiciels libres: «Liberté, égalité, fraternité».

On trouve ici la fraternité, une solidarité et un partage généreux de compétences. Parfois aussi des réactions d’humeur, non sans respect.

Quelques outils apt permettent aussi de trouver tout ce qu’il existe de
logiciels libres.

2 J'aimes

Merci beaucoup @josephtux d’avoir pris le temps de nous livrer ton témoignage très complet.
Je ne suis pas (encore) sénior, Je suis passé sur Linux il y a 5 ans, j’avais un peu travaillé sous mac lorsque je m’occuppai d’édition dans une grosse association étudiante, mais ça remonte (j’ai 45 ans).
Je ne connaissais donc que Windows essentiellement.

Lorsque je suis passé sur Linux, la plupart des sites conseillaient alors Ubuntu.
J’ai donc testé Ubuntu.

Possédant plusieurs PC et disques durs d’avances, j’en ai mis un sous Debian pour tester.
Et là, cela a été plus compliqué :
J’ai eu des problèmes d’affichage, de son, de droit sur des fichiers, …
j’ai pus voir ce qui était installé par défaut sur Ubuntu et qui marchait bien (je pense en particulier à Pavucontrol/Pulseaudio qui n’était pas présent par défaut sur Debian à l’époque).
Bref, 15 jours plus tard, j’oubliai ubuntu et Windows et passai sous Debian pour de bon.

Mais surtout j’ai découvert ce forum et des geeks très compétents et serviables qui m’ont fait voir l’informatique sous une face que je n’avais jamais abordé. Une pense en particulier à un intervenant que tout le monde connaît ici, un intervenant franchement calé et jamais avare d’explication technique : @PascalHambourg que je remercie encore pour l’aide qu’il m’a apporté (PS: ce n’est bien sûr pas le seul).
PS; mon passage de Windows à Debian n’aurait pas été possible sans vous tous qui fréquentez ce forum.

Et cette redécouverte de l’informatique m’a entraîné vers une voie nouvelle, car depuis j’ai appris le HTML puis le PHP, le SQL et je me suis mis il y a quelques temps au C++ (que je suis encore loin de maîtriser malheureusement).

Aujourd’hui, je ne m’imagine pas faire marche arrière !
Tout ça pour dire qu’une fois qu’on y a mis le doigt, on ne sais pas ou cela va nous mener.

Mais la qualité numéro un de Debian en particulier et de Linux-GNU en général, c’est que l’on comprend ce qui se passe dans son ordinateur et qu’on réalise vraiment ce que l’on fait dessus.
C’est pour cela que la console s’impose lorsque l’on veut aller plus loin.

Mais je pense aussi que l’on peut tout à fait utiliser Debian sans avoir de notion sur ce qui se passe sous le capot.
Debian a tant évolué !

PS : la seule machine que j’avais jusqu’alors vu sur Linux, était celle de mon colocataire, étudiant en informatique, c’était en … 1994 et tout se passait sur console, il n’avait pas de logiciel graphique !

Pour revenir sur le sujet du choix de la distribution pour un néophyte qui a très peu de chance de vouloir consacré de l’intérêt et du temps à aller farfouiller le système, je ne peux pas généraliser mon propre cas c’est pour cela que je me tourne vers vous autres.

Pour revenir sur tes propos @josephtux :

Pourrais tu préciser tes propos ? Qu’est ce qui se rapproche plus de Windows chez KDE, par rapport à XFCE ?

Réflexion très pertinante :
L’usage est surtout bureautique de base :

  • internet,
  • mail,
  • photos (usage très basique, je pense que Digikam sera le plus indiqué pour cette usage)
  • traitement de texte (LibreOffice)
  • éventuellement faire communiquer le PC et l’Iphone (mais n’en possédant pas, c’est un problème que je ne me suis jamais posé).

Tout à fait.

Votre participation à tous ici en est la preuve !

Sur ce point, ma préférence pour trouver un logiciel va à gnome-packagekit

Voilà, désolé d’avoir été si “dispendieux”, mais je ne pouvais pas répondre en 3 lignes.

Édit :

Franchement, continues à en abuser comme ça ! :wink:

Bonjour, si tu veux une distribution simple et complète pour seniors (et pour tous !), regarde du côté de AccessDV Linux qui a déjà intéressé plus de 400 personnes, majoritairement seniors, dans la région de Châteaubriant. Elle s’appuie sur des fiches pédagogiques et sur une assistance éventuelle à distance.
Tutoriels (souris ou raccourcis clavier) -
Ateliers d’informatique
Youtube
Cordialement

1 J'aime

Sur mon ordinateur de bureau, outre Debian, j’ai aussi Ubuntu. Très simple, mais presque aussi gourmand en ressources que Win 10, en tout cas en version Gnome. C’est un proche parent de Debian. Son pont fort est qu’il est orienté grand public et très répandu, avec un support raisonnable en français. Le respect de la vie privée est presque aussi bon qu’avec Debian. Je pense que Xubuntu est la variante la plus proche de Windows. Elle est plus légère que la version sous Gnome.