Quelle est votre meilleure phrase pour convaincre quelqu'un de passer à l'open-source ?


#1

une question un peu compliqué :grin:

Alors, C’est quoi votre meilleur moyen de convaincre quelqu’un de passer a l’open-source


#2

déja il y a un soucis.

Tu as de l’open-source payant.

Tu veut plutot comment convaincre de passer à un produit alternatif non?


#3

“T’en veux ? c’est de la b(all|onn)e !” :stuck_out_tongue:


#4

Personnellement, je n’essaie plus de convaincre les gens, s’ils sont curieux, je leur explique et je les aide, mais s’ils s’en foutent, je les laisse tranquilles.
Après, ils y a des courageux qui essaient de me convaicre de passer à Windows, mais plus ils essaient et moins je suis convaicu.


#5

Non, il y en a vraiment qui ose ???
Cela ravirait Audiard ! :stuck_out_tongue:


#6

C’est même à ça qu’on les reconnaît ?

C’est avant tout du conseil sur des solutions techniques que j’utilise que je recommande au gens qui ont la curiosité de demander, sans plus d’efforts.

L’opensource est une nécessité, mais pas une obligation de mon point de vue, n’allons pas nous transformer en ayatollah barbu.


#7

conseiller une personne qui s’en fou de passer à l’opensource, ce n’est pas l’aider, ni toi d’ailleurs car tu vas passer ton temps à la dépanner…


#8

Bonjour le monde,

Moi, en LeDub grognon, je dis que je déteste l’Open Source ! Je préfère, en effet, les logiciels libres.

J’ai fait une présentation de GNU/Linux, la semaine dernière. Je me suis fais un malin plaisir à me moquer d’une ado qui me disait qu’elle préférait utiliser un logiciel piraté que GIMP ! Pour une étudiante en droit, c’était amusant !

LeDub libriste dans l’âme !


#9

:wink:

Pour ma part, j’ai choisi la… moustache ! :stuck_out_tongue:

Quelle drôle d’idée ?
Pour l’avoir expérimenté, et converti plusieurs ordi pour des “proches” tierces, je suis assurément bien moins embêté, voire jamais, depuis qu’ils sont sous une distribution GNU/Linux ou l’autre…

Hummm… m’est avis que tu n’as pas compris que la deuxième catégorie fait partie intégrante de la première…
mais bon :wink:


#10

J’aimerais savoir ce qui te fait dire ça, PengouinPdt !
Afficher mes préférences n’implique pas mon ignorance sur le sujet.

Un triangle rectangle est un triangle mais ce n’est pas pour cela que je me dois d’apprécier tous les triangles.

Je préfère les logiciels libres parce qu’ils sont libres et c’est tout !

LeDub qui connait ses bases de libriste.


#11

Selon Richard Stallman :

La différence fondamentale entre les deux concepts réside dans leur philosophie : « l’open source est une méthodologie de développement; le logiciel libre est un mouvement social ».


#12

Pour info https://framablog.org/2008/05/15/22-trucs-cools-possibles-avec-linux-mais-pas-avec-windows-ou-mac/

Ceci dit si l’on est adepte du libre on a pas vocation à convaincre, informer et aider est nécessaire et suffisant.


#13

Slt,
il suffit juste de lui faire essayer ! L’essayer c’est l’adopter


#14

Très bien, je crois qu’avec les réponses données ci-dessus, la solution est trouvée.

Qu’est-ce que l’Open-Source et le Logiciel Libre ?

Selon Richard Stallman :
La différence fondamentale entre les deux concepts réside dans leur philosophie:
« L’open source est une méthodologie de développement et Le logiciel libre est son mouvement social ».

Pourquoi et comment faire pour l’utiliser ?

1 - ) Comprendre l’explication du Père-Fondateur ci-dessus.
ensuite:
2 - ) L’essayer c’est l’adopter.


#15

Stallman le fait très bien et de la façon la plus simple en comparant un software à une recette de cuisine.

Vous trouvez une recette de cuisine, par curiosité vous modifiez les ingrédients pour voir ce que cela donne, si le résultat vous plait il y a de grandes chances que voulez la partager avec un ami ou un voisin. Si vous le faites on vous met en prison pendant des année parce que quelqu’un aura décrété que la recette n’est ni modifiable ni cessibe!


#17

L’open source c’est mettre à disposition le code en considérant que les efforts conjugués de tous ceux qui veulent développer un logiciel produiront un meilleur résultat final .
C’est pas forcement la préoccupation d’un utilisateur qui veut un logiciel qui réponds à son besoin sans lui demander d’être un expert en informatique.
Donc vouloir convaincre quelqu’un en faisant référence à la notion d’open source c’est certainement pas pour convaincre un utilisateur final. ça s’adresse d’abord à quelqu’un qui s’intéresse à coder du logiciel, ça réduit déjà la cible.

Le logiciel libre, certains lui donne une pseudo dimension éthique/philosophique alors que ç’ est d’abord le fait que ce soit gratuit qui attire la majorité des utilisateurs. En anglais free ça veut aussi dire gratuit

mais les français ont préférés dire libre. Va savoir pourquoi Charles


#18

Faux !
Ceci est de la pure désinformation.

Stallman a expliqué de long en large, en anglais comme en français, que le terme “Free” est bel et bien relatif à “Libre” et non “gratuit”. “Free as Freedom”.
Ne serait-ce que là :
https://www.gnu.org/philosophy/free-sw.html


Ce n’est pas : certains. C’est assurément la dimension du logiciel libre, les raisons pour lesquelles l’aventure a commencé.
Après, on est d’accord la plupart s’en foute : “pourvu que ce soit gratuit”.
Mais, attention, le logiciel libre n’a pas à être gratuit. Là aussi, c’est une volonté… pragmatique !


Un peu de lecture :wink:


#19

Très bien les définitions sont claires.
Je reste persuadé que l’utilisateur final, le grand public , ne s’intéresse pas à l’aspect open source.
Que le côté libre, au sens esclave libéré des GAFA, citoyen responsable, reste une préoccupation marginale pour lui.

Souvent ce qui prime dans le choix d’un logiciel c’est l’aspect graphique( le fameux: “ah oui c’est bien c’est joli”) et la facilité d’utilisation (pour éviter le “j’y comprends rien à ton truc”.

C’est peut-être ça que voulait dire la personne qui préfère son logiciel piraté à un Gimp libre mais trop compliqué.


#20

Bonjour à tous,

Alh54, ton exemple manque de précision. Se retrouver en prison après avoir modifié une recette de cuisine c’est une analogie avec les logiciels NON libres !
J’utilise moi aussi cette analogie de la cuisine. Je demande à mon interlocuteur de me dire s’il s’assiérait à la table d’un restaurant (ou chez un ami) s’il était incapable de savoir ce qu’il a dans son assiette. En général, il me répond “non”.
L’informatique des Logiciels Libres donne la possibilité de savoir ce qu’elle fait réellement. Et si tu es incapable de le faire, quelqu’un peut le faire à ta place.

Grandtoubab, je ne suis vraiment pas d’accord avec toi ! Le libre n’est pas gratuit !!! D’ailleurs, cet argument n’a jamais été mon préféré … je peux même dire que j’ai dépensé plus d’argent avec du libre. Par passion, j’ai acheté plein de livres, de revues, assisté à des réunions, fait du bénévolat, passé des heures sur mes ordi … et divorcé !

J’ai rencontré Richard STALLMAN à Beauvais en 2015, et sa piqûre de rappel a fait que je ne dis plus Linux mais GNU/Linux pour reconnaître le côté éthique d’un côté et la technique de l’autre.

LeDub en parfait accord avec PengouinPdt malgré son récent différend.


#21

Assez regulièrement, qqun vient pleurer parceque son logiciel proprio lui fait la misère.
Par exemple, une mise à jour de l’OS qui casse un de tes logiciels trop vieux, incompatible. Tu as le choix entre downgrader l’OS (pas toujours gratuit/possible) ou repayer une nouvelle licence pour la dernière version du logiciel (compatible avec le nouvel OS).
À ce moment, je suggère la 3ème option : passer à l’équivalent libre.