Retour d’expérience d’un dual boot debian W10 en RAID ON ?


#1

Bonjour,

Il y a quelque temps j’ai essayé de faire un dual boot linux (mint 19) avec W10 installé en RAID ON. Après bien des essais j’ai réalisé que cela n’était pas possible car linux ne voyait pas le disque système.

Depuis j’ai épluché le net et ai lu qu’une telle opération n’était possible que si W10 était installé avec le SATA OPERATION MODE en AHCI. Un tel changement implique que certaines valeurs du registre soient modifiées avant de basculer en AHCI dans le BIOS.

Je voudrais réaliser cette opération de dual boot avec debian 10 et aimerais avoir votre retour sur cette manipulation, les informations récoltées n’étant pas toujours ni explicites ni rassurantes.

Pour commencer j’ai fait un clone du disque C sur un support externe via AOMEI. Une question est alors de savoir si en cas de problème et que C est toujours accessible je peux utiliser ce clone comme source et le copier sur C ce qui éviterait de devoir tout réinstaller (plusieurs semaines de boulot). Je crains que ce clone ayant été créé avec un windows en mode RAID cela ne marche pas et que je me retrouve encore en mode RAID.

Au pire il ne reste alors que la réinstallation complète de Windows en spécifiant bien le mode AHCI.

Je ne suis absolument pas spécialiste d’où mes hésitations face à des explications souvent trop techniques.

Merci beaucoup pour vos commentaires.

Bien cordialement

gerod


#2

C’est quoi, le RAID ON précisément ?
Ca ne me dit rien.

C’est trés étonnant.
J’ai vu des fois ou grub n’arrivait pas à booter win, des fois ou il ne s’installait pas bien, mais jamais directement à cause du win installé.
Quand à ne pas voir une partition, j’ai du mal à y croire.
Mais je ne sais pas ce qu’est le RAID ON, alors peut être que…

Ca, je ne pourrais pas le garantir, même si je connaissais AOMEI: un clonage peut toujours mal se passer.
Le seul moyen d’être sûr de ton clone, c’est de cloner sur un autre disque, et de voir si tu peux booter avec ce clone en cas de besoin.

Tu peux lister le partitionnement, en plus de préciser ce qu’est le RAID ON, STP ?

Tu parles bien d’une install impossible debian ?
Car mint n’est pas debian, elle a ses spécificités.


#3

Je me suis posé la même question.
Serait-ce un RAID logiciel de Windows ? Un pseudo-RAID “matériel” (“fake RAID”) de la carte mère ?

J’ai déjà vu cela avec du fake RAID. Quand le contrôleur SATA est configuré en mode RAID dans le BIOS, il arrive que Linux ne voie pas les disques. En fait j’ai vu deux cas distincts :

  • soit parce que le contrôleur SATA en mode RAID a un identifiant PCI qui n’est pas géré par le pilote du noyau. Certains modules autorisent l’ajout d’identifiants PCI supplémentaires via /sys/bus/pci/drivers/<module>/new_id, je n’ai pas vérifié si c’est le cas du module ahci.

  • soit parce que le contrôleur est géré mais pour une raison que j’ignore les disques gérés en RAID ne sont pas détectés.

La solution pour que Linux voie les disques est de sortir les disques du RAID (donc détruire le volume RAID) ou bien de configurer le contrôleur en mode non RAID (AHCI de préférence) dans le BIOS. Mais ça, Windows n’aime pas du tout.

A noter que quand le noyau voit bien les disques, pour que l’installateur Debian puisse utiliser le fake RAID il faut lui passer l’option dmraid=true, cf. https://wiki.debian.org/DebianInstaller/SataRaid pour les détails. Mais c’est sans objet si le noyau ne voit pas les disques.


#4

Bonjour,
Merci pour les commentaires. Il est vrai que mes essais de dual boot linux - W10 ont d’abord été faits avec une version live de mint 19. J’ai toutefois lu que ce problème était générique pour les distributions linux : je ne suis pas à l’abri d’un coup de bol et je peux toutefois essayer de booter sur la clé debian 10 !!

N’étant pas spécialiste j’aurais du mal à préciser ce qu’est le RAID. Ce que j’ai retenu de différents échanges est que le mode RAID contient le mode AHCI ce qui ne pose pas de problème à W mais en pose à linux. Les fonctionalités du RAID sont inutiles pour une utilisation standard (c-à-d sans synchronisation en temps réel de plusieurs disques durs).

Sur mon DELL 15R3 le fenêtre BIOS fait apparaître un champ “SATA OPERATION MODE” proposant les options RAID et AHCI, RAID étant coché et tout essai de changement se traduit par un message d’alerte disant que cela va poser des problèmes si on continue avec ce choix.

Bien cordialement
gerod


#5

Si je comprends bien par “RAID ON” tu veux dire que dans le BIOS l’option “SATA operation mode” est réglée sur “RAID” ? Dans ce cas il s’agit bien du fake RAID.
La machine a-t-elle un ou plusieurs disques et/ou SSD ? Si elle n’en a qu’un, le mode RAID ne sert à rien à part compliquer les choses.

Dans le système live, pourrais-tu rapporter la sortie de la commande suivante (au moins la ou les lignes relatives au(x) contrôleurs SATA/RAID/NVMe) ?

lspci -nnk

#6

Le libellé complet du champ SATA operation mode est “RAID on”. Mon 15R3 est équipé d’un SSD 512 sur lequel il y a C et d’un HDD D de 1 TB.

Je n’ai plus la distribution live de mes premiers essais. Pour le moment j’ai debian 1O sur Oracle VM mais cela n’est vraiment pas suffisant pour ce que je veux faire.

J’ai néanmoins lancé la commande lspci -nnk sur le terminal de cette distribution et ai eu plusieurs lignes de réponse dont les dernières sont relatives au SATA controller (kernel driver in use : ahci et kernel module ; ahci).

Il est clair que cela ne l’est pas pour moi.

Bien cordialement
gerod


#7

Une machine virtuelle ne voit que le matériel virtuel émulé par l’hyperviseur. Il faut exécuter la commande directement sur la machine physique.


#8

J’allais te suggèrer ça comme solution, car effectivement, de ce que je lis, pour avoir un fonctionnement linux, il faut désactiver le raid hardware, donc perdre l’install windows existante.
Ce que tu peux faire, si il te faut un vrai linux sur ta machine, c’est tester d’abord si tu peux redémarrer ta machine sur un clone windows externe.
Si ce clone fonctionne, ça veut dire théoriquement que tu vas pouvoir recloner dans l’autre sens si besoin.
Du coup, là, tu peux desactiver ton raid matériel, ce qui va crasher le contenu de tes disques en raid, les reformater, recloner ton windows dessus, et tenter d’installer debian qui va prendre la main sur le boot.

Mais je serais toi, je me contenterais de machine virtuelle.


#9

Tu veux dire que Linux voyait le disque dur mais pas le SSD ou bien aucun des deux ?
Dans le premier cas, si l’amorçage est de type UEFI il y a moyen d’installer Linux sur le disque dur (dommage pour la vitesse) en dual boot.


#10

Bonjour,

Je crois que Windows râlerai un coup ou deux avant d’accepter le mode AHCI.
Il n’y a en fait aucun fakeraid existant et installé.

J’utiliserais le démarrage en mode « sans échec » le temps que Windows se rétablisse.
Avec les Windows de maintenant, c’est graphique et interactif parfois.

Il faut peut-être trouver quand même un raccourci clavier
pour imposer un premier démarrage sans échec.


#11

C’est peu probable en effet avec des disques aussi différents.
Il pourrait y avoir un mode “RAID” propriétaire particulier qui fait utiliser le SSD comme cache pour le disque dur, mais avec un SSD de si grande capacité cela me semble tout aussi improbable.

Par contre même si le disque et le SSD sont utilisés comme des disques indépendants, Windows risque de ne pas pouvoir démarrer si on change le mode du contrôleur SATA s’il utilise des pilotes différents en mode RAID et en mode AHCI natif. Dès fois ça marche dans un sens ou dans l’autre, des fois pas du tout. Je n’ai jamais bien compris pourquoi, étant une quiche en système Windows (et n’ayant plus la curiosité de m’y intéresser, Linux étant bien plus intéressant).


#12

Je pense que ça peut être essayé car je crois que c’est réversible.

Mais il faut laisser faire quelques démarrages sans échec ou automatiques avant et avec AHCI pour donner la chance que ça prenne.

ps : tout ce que j’appelle « sans échec » est une notion plutôt ancienne qui a pu évoluer.


#13

https://support.thinkcritical.com/kb/articles/switch-windows-10-from-raid-ide-to-ahci

Mes deux posts précédents sont bons pour la corbeille :slight_smile:


#14

Merci beaucoup pour toutes ces informations qu’il va falloir que je digère.

Le debian 10 en virtuel n’est vraiment pas suffisant pour moi car mes applications principales sont liées aux simulateurs de vol. Donc il me faut de la VRAM.

Pour répondre à la remarque de PascalHambourg lors de mes essais le SSD n’était pas vu mais je ne me souviens pas si il en était de même avec le HDD. L’amorçage étant de type UEFI cela veut il dire que l’installation de debian sur D (voire même sur un disque externe de bureau) permettrait d’éviter toutes ces manipulations hazardeuses (pour moi) si le disque D était vu par debian ?

Le lien proposé par r2mi est effectivement très intéressant mais le dernier commentaire jette un froid :

Comment savoir si je suis dans la catégorie “…people with an Active raid array…”.

En tous cas j’ai vraiment l’impression d’avoir avancé depuis hier soir. Merci à tous.
Bien cordialement
gerod


#15

Tu le saurais car tu aurais fait des manipulations pour créer un RAID de type 0 ou 1 dans ton système. Ce n’est qu’un chipset fakeraid embarqué dans ta carte mère et le choix RAID est mauvais depuis le départ.

Le message de mise en garde du BIOS est légitime mais là il ne s’applique pas.
Le commentaire de mise en garde est lui aussi légitime mais lui non plus ne s’applique pas.


#16

Oui, je pense.
Et pour installer sur un disque externe, pas besoin que le disque interne soit vu.

Ouvre le gestionnaire de disques de Windows et regarde ce qu’il affiche. S’il montre le SSD et le disque dur et rien d’autre, ils sont gérés indépendamment et pas en RAID.


#17

J’ai “booté” sur la clé debian 10 et ai démarré tout le processus d’installation pour (re)vérifier que le disque C n’était pas vu. Effectivement seul le disque D était visible avec environ 100 GB “non allocatable”. J’ai fait les choix pour / et /home mais il n’y a pas eu de question relative à l’emplacement du grub qui normalement doit être sur C, à moins (dixit la remarque de pH) que le grub soit placé sur le disque externe retenu pour l’installation. Mais alors je suppose qu’il faut que ce disque externe soit réservé à Debian ?

Bien cordialement
gerod


#18

Comment ça, “non allocatable” ?

Non, en mode EFI GRUB est dans une partition système EFI, qui est créée automatiquement au besoin (puisque celle du SSD est inaccessible) si tu as choisi le partitionnement assisté.

Quel disque externe ? Tu as fait l’installation sur un disque externe ou sur le disque interne ?

Qu’entends-tu par “réservé” ? Si tu as installé Debian avec partitionement en mode assisté sur un disque entier, alors celui-ci a été entièrement alloué à Debian.


#19

J’avais crée une partition de 100 GB sur D, partition déclarée sous W comme “non allocated”. C’est sur cette partition que je pensais installer Debian.

Je n’ai rien installé sur le disque externe. Ma remarque était relative à l’hypothèse d’une telle installation et dans cette hypothèse je pensais que le grub serait installé sur ce disque externe.

Le terme reservé est effectivement associé à l’utilisation de tout le disque (mais quid de l’installation sur une partition d’un disque externe ?)

Désolé si je suis parfois (souvent) approximatif mais c’est vraiment un domaine où je ne suis pas à l’aise.
Bien cordialement
gerod


#20

Les mots sont importants. “Non allocated”, ce n’est pas la même chose que “non allocatable”. “Non allocatable”, ce serait de l’espace disque libre mais non allouable car il n’est pas possible de créer une nouvelle partition à cet endroit.

On ne peut pas installer dans une partition si on utilise le partitionnement assisté : on doit choisir entre installer sur tout le disque (qui sera effacé) ou installer dans le plus grand espace libre sur le disque (en préservant le reste). A ce niveau il n’y a pas de différence entre un disque interne et un disque externe.

Alors, qu’a donné cette nouvelle installation dans l’espace libre du disque interne ?