Scanner de photocopieur non reconnu en usb / ethernet

Tags: #<Tag:0x00007faa2f25f360> #<Tag:0x00007faa2f25ef00> #<Tag:0x00007faa2f25ec58> #<Tag:0x00007faa2f25eac8> #<Tag:0x00007faa2f25e988>

Bonjour,

je cherche à scanner automatiquement des piles de feuilles A3 et ai testé quelques photocopieurs sous Kubuntu20.04, 4 précisément, sans succès.

Une n’est pas reconnue du tout lors du branchement USB + ethernet : la xerox work centre 7220. Cependant j’ai juste regardé ce que me proposait l’interface graphique imprimantes d’ubuntu et il n’y avait rien, je n’ai pas testé de télécharger les .ppd du constructeur pour les mettre dans /etc/cups/ et je ne sais pas non plus s’il en existe.

Les trois autres sont :

  • une konica bizhub C__4, avec driver Konica Minolta C554SeriesPS : reconnue + imprime
  • une samsung multi xpress X 4300 LX, avec Samsung X 4300 Series PS : reconnue + pas testé d’imprimer malheureusement
  • sharp mx 2314N, avec sharp mx 2314N PS 1.0 : reconnue + pas testé d’imprimer malheureusement

Mon souci est qu’aucun de ces modules de scanner montés sur photocopieurs n’est reconnu au lancement de simple-scan / xsane / skanlite / gscan2pdf !

Alors qu’au branchement USB de ma HP deskjet 2510 (une simple multi fonction à encre, petit format et grand public), elle est reconnue sans problème et toutes les applis de scan la reconnaissent.
https://www.openprinting.org/printer/Samsung/Samsung-X4300 indique que la samsung devrait fonctionner parfaitement mais ça ne semble pas être le cas.
J’ai testé pour la konica et la samsung les pilotes officiels, obtenus sur le site des fabricants et mentionnant explicitement « Linux ».
Je précise que j’ai déjà sudo apt install libsane-dev libsane-common sane-utils

De plus durant les expérimentations lorsque je suis relié en ethernet avec les copieurs, j’ai souvent une notification pop-up kde qui revient périodiquement disant :
Wired Interface (eno1)
IP configuration was unavailable

  1. Est-ce vraiment possible de scanner en USB via des photocopieurs d’entreprise sous linux?
  2. Est-ce vraiment possible de scan to folder en SMB depuis un bouton du photocopieur vers un dossier linux, sans se servir d’un serveur windows intermédiaire + samba ? Que la réponse soit oui ou non, auriez-vous un tuto?
  3. Est-ce que « working perfectly » sur la page dédiée à un appareil listé sur openprinting implique que les impressions fonctionneront, mais ne garantit rien quant à la compatibilité côté scanner avec sane ?

En vous remerciant

Bonjour et bienvenue sur le forum,

Globalement, quand tu as une information d’un constructeur ou d’un commercial précisant que c’est compatible « Linux », il ne faut jamais le croire, voire même partir du principe que c’est faux. Les vrai compatibles Linux sont ceux pour lequel un pilote libre a été intégré dans le noyau.

Oui, je l’ai déjà fait, il faut que ce soit un modèle géré.

En fait, il faut juste configurer un partage simple avec accès en écriture pour que le copieur mette ses trucs. Ça fonctionne très bien, c’est que je faisais au travail jusqu’à il y a peu.
Le code qui met en œuvre ça a été fait par moi, mais dans le cadre de mon travail, je ne peux probablement pas le publier, mais je peux regarder un exemple de configuration générée par mon programme pour te filer ça, si c’est la solution que tu retiens.

Il me semble que ce site ne s’occupe que de l’impression. Du coup, tu n’es assuræ que l’impression fonctionne parfaitement, pas forcément le scan.

Les fichiers ppd et CUPS ne servent que pour l’impression, le scan utilise autre chose.

Essaie le retour de la commande suivante, si possible en tant que root (via sudo) :

scanimage -L

Tu te rappelles le modèle sur lequel tu l’avais fait jadis stp??

Ca serait super sympa merci!

Pour tout dire, j’ai eu quelques incompréhensions mais je sais pas si ça posera les mêmes soucis avec les marques autres que konica

  • l’output retourné par
    $ hostname
    de l’ordi n’était pas reconnu par la konica lors du réglage SMB depuis l’écran imprimante, donc c’était déjà mort,
  • et ensuite on me demandait le chemin du dossier
  • que j’avais chmod 777 et qui m’avait poussé à devoir télécharger samba via un des onglets du GUI avec les propriétés du dossier
  • (mais n’ayant pas de réseau pour finir le téléchargement je sais pas s’il aurait fallu configurer Samba ou juste l’avoir).
  • Je suspectais que la reconnaissance fonctionne pas à cause d’un driver pour mon port ethernet sous kubuntu, mais en rentrant internet en câblé eth0 fonctionnait, et j’ai pas d’autre device sur lequel tester ce eno1
  • Le manuel interactif sur le net de konica voulait des backslashs dans les paths et le copieur avait réécrit le path de mon folder linux avec deux \\ quelque part après que je l’ai input

J’edit cette réponse dès que j’y retourne

Voilà, à peu près, un fichier /etc/samba/smb.conf généré par mon programme (des informations ont été censurées) :

[global]
        workgroup = WORKGROUP
        server string =
        netbios name = SCANNER
        smbports = 445
        create mask = 0777
        directory mask = 0777
        log level = 2
        guest ok = yes
        security = user
        map to guest = bad password
        domain logons = no
        domain master = no
        local master = no
        preferred master = no
        printing = bsd
        printcap name = /dev/null


[scans]
        path = /tmp
        public = yes
        writeable = yes
        create mask = 0777
        browseable = no

Voilà, il ne te reste plus qu’à adapter les nom et les chemins et tu peux scanner vers ton serveur SMB.

Alors, c’est très moche, mais n’hésite pas à ne pas te faire chier avec les noms d’hôtes. Pour le début, essaie de donner une adresse IP fixe à ton serveur SMB et à y référence à l’aide de cette adresse. Une fois que ça fonctionne avec l’adresse IP, essaie de mettre le nom d’hôte.

Alors, je n’ai jamais pratiqué cette marque de copieur. Il faut voir quelle information il demande. Je sais que les modèles que j’ai pratiqué au travail (HP et Ricoh) demandent l’UNC dans leur configuration.

Je ne comprend pas bien cette partie.

Pour mon exemple de configuration, essaie le chemin suivant :

\\SCANNER\scans

Si le copieur veut que tu mettes un mot de passe pour accéder au partage, sache que ma configuration de samba permet l’authentification avec n’importe quel utilisateur et n’importe quel mot de passe (qu’il existent ou non sur le système).

Ajoute une réponse pour cette partie, sinon, je ne la verrai pas.

1 J'aime

Carrément :rofl:
sauf si il te dit qu’il est sous Debian (ce qui, venant d’un commercial, dans la vraie vie, n’arrive pas :joy:

C’est une fonctionnalité de discourse??

Ok donc aujourd’hui j’ai testé une HP MFP M880, reconnue par hplip et imprimant en USB mais toujours impossible de la faire reconnaître par simple-scan, est-ce normal ? (elle a été fabriquée ya moins de 5 ans et j’ai vérifié ma version de hplip = 3.2x, or ce modèle est pris en charge depuis la 3.15 ou 3.1x de ce que j’ai lu sur internet)

Ensuite en ethernet pareil pas su faire reconnaître le scanner.

Toujours en ethernet j’ai essayé de scanner vers folder en indiquant le UNC \\SCANNER\scans sachant que j’ai mixé la smb.conf avec la vôtre pour donner ça :

# Some options that are often worth tuning have been included as
# commented-out examples in this file.
#  - When such options are commented with ";", the proposed setting
#    differs from the default Samba behaviour
#  - When commented with "#", the proposed setting is the default
#    behaviour of Samba but the option is considered important
#    enough to be mentioned here
#
# NOTE: Whenever you modify this file you should run the command
# "testparm" to check that you have not made any basic syntactic 
# errors. 

#======================= Global Settings =======================

[global]

## Browsing/Identification ###

# Change this to the workgroup/NT-domain name your Samba server will part of
   workgroup = WORKGROUP

# server string is the equivalent of the NT Description field
   server string = %h server (Samba, Ubuntu)


# Mon addition #################################################
   netbios name = SCANNER
   smbports = 445
   create mask = 0777
   directory mask = 0777
   guest ok = yes
   security = user
   map to guest = bad password


#### Debugging/Accounting ####

# This tells Samba to use a separate log file for each machine
# that connects
   log file = /var/log/samba/log.%m

# Cap the size of the individual log files (in KiB).
   max log size = 1000

# We want Samba to only log to /var/log/samba/log.{smbd,nmbd}.
# Append syslog@1 if you want important messages to be sent to syslog too.
   logging = file

# Do something sensible when Samba crashes: mail the admin a backtrace
   panic action = /usr/share/samba/panic-action %d


####### Authentication #######

# This option controls how unsuccessful authentication attempts are mapped
# to anonymous connections
;   map to guest = bad user


########## Domains ###########


############ Misc ############


#======================= Share Definitions =======================

# Un-comment the following (and tweak the other settings below to suit)
# to enable the default home directory shares. This will share each
# user's home directory as \\server\username
;[homes]
;   comment = Home Directories
;   browseable = no

# By default, the home directories are exported read-only. Change the
# next parameter to 'no' if you want to be able to write to them.
;   read only = yes

# File creation mask is set to 0700 for security reasons. If you want to
# create files with group=rw permissions, set next parameter to 0775.
;   create mask = 0700

# Directory creation mask is set to 0700 for security reasons. If you want to
# create dirs. with group=rw permissions, set next parameter to 0775.
;   directory mask = 0700

# By default, \\server\username shares can be connected to by anyone
# with access to the samba server.
# Un-comment the following parameter to make sure that only "username"
# can connect to \\server\username
# This might need tweaking when using external authentication schemes
;   valid users = %S

# Un-comment the following and create the netlogon directory for Domain Logons
# (you need to configure Samba to act as a domain controller too.)
;[netlogon]
;   comment = Network Logon Service
;   path = /home/samba/netlogon
;   guest ok = yes
;   read only = yes

# Un-comment the following and create the profiles directory to store
# users profiles (see the "logon path" option above)
# (you need to configure Samba to act as a domain controller too.)
# The path below should be writable by all users so that their
# profile directory may be created the first time they log on
;[profiles]
;   comment = Users profiles
;   path = /home/samba/profiles
;   guest ok = no
;   browseable = no
;   create mask = 0600
;   directory mask = 0700

[printers]
   comment = All Printers
   browseable = no
   path = /var/spool/samba
   printable = yes
   guest ok = no
   read only = yes
   create mask = 0700

# Windows clients look for this share name as a source of downloadable
# printer drivers
[print$]
   comment = Printer Drivers
   path = /var/lib/samba/printers
   browseable = yes
   read only = yes
   guest ok = no
# Uncomment to allow remote administration of Windows print drivers.
# You may need to replace 'lpadmin' with the name of the group your
# admin users are members of.
# Please note that you also need to set appropriate Unix permissions
# to the drivers directory for these users to have write rights in it
;   write list = root, @lpadmin

[scans]
   path = /tmp
   public = yes
   writeable = yes
   create mask = 0777
   browseable = no 

Ca n’a pas marché donc j’ai tout bonnement utilisé votre smb.conf fournie sur ce forum sans aucune modif. Toujours pas marché. De là j’ai entre temps ajouté mon unique utilisateur linux de l’ordi aux groupes workgroup et WORKGROUP car je me suis rendu compte qu’ils n’existaient pas jusqu’à présent. Ca n’a rien changé.

Après coup je me rends juste compte que le hostname de l’ordi n’est pas le netbios indiqué comme valant SCANNER, mais je ne sais pas si les deux doivent matcher, vu qu’on indique un chemin « virtuel » qui n’est pas le réel \\[hostname]\tmp

J’ai testé de remplacer dans l’UCN SCANNER par l’adresse IP de l’ordi 198.162.0.1 (associée à l0 dans l’output de $ ifconfig) ça n’a pas non plus été reconnu comme chemin valide.

J’ai appelé le support HP qui étaient incapables de m’aider avec linux, mais j’en ai appris que le copieur possédait une interface web dont l’addresse était celle affichée sur l’écran du copieur (198.162.1.100 dans ce cas-ci). Impossible d’atteindre cette interface sans accès à internet malgré que l’ordi était relié à l’imprimante en câble ethernet.

J’avais aussi au préalable de cette visite appliqué le fix de ce post https://www.linuxquestions.org/questions/linux-newbie-8/sharing-folder-on-network-for-scanning-from-netwirk-printer-linux-mint-4175621082 , à savoir :

$ sudo apt install samba

(créer un dossier et le partager à la souris avec des cliq droit propriétés oblige à télécharger samba en interface graphique mais apparemment la commande qui suit m’a fait remarqué que le paquet samba n’était pas à proprement installé… Aussi cette manip était dûe à un ancien dossier nommé scans sur le Desktop, et je ne l’ai pas appliquée au /tmp concerné ici, c’est peut-être ça??)
et

$ sudo ufw allow samba

ainsi que le allow du port 445,
ça n’a rien changé, toujours infructueux.

Tout le long de cette visite, j’avais aussi ce même popup KDE disant

Wired Interface (eno1)
IP configuration was unavailable

Les LEDS du port ethernet du copieur clignotaient vert, mais

$ bind 192.168.1.100

n’outputait rien.

Auriez-vous une idée svp? Cdlt

J’ai une multifonction HP ENVY 5530. Je me rappelle que j’avais dû créer un fichier pour faire reconnaître la partie scanner par sane

fp2@debpacha:~$ scanimage -L
device `hpaio:/net/envy_5530_series?ip=192.168.1.13&queue=false' is a Hewlett-Packard envy_5530_series all-in-one

Et en retrouvant le numéro de commit git

fp2@debpacha:/etc/sane.d/dll.d$ sudo git show 2eab9b6fe46ff535e9c3bab5fb1937a32746a51a
commit 2eab9b6fe46ff535e9c3bab5fb1937a32746a51a
Author: François Petitjean <littlejohn75@laposte.net>
Date:   Thu Aug 29 21:48:49 2019 +0200

    saving uncommitted changes in /etc prior to apt run
....
diff --git a/sane.d/dll.d/hpaio b/sane.d/dll.d/hpaio
new file mode 100644
index 0000000..30fd4fc
--- /dev/null
+++ b/sane.d/dll.d/hpaio
@@ -0,0 +1,4 @@
+# dll.conf snippet for hplip
+#
+
+hpaio

Je ne me rappelle plus où j’avais trouvé qu’il fallait un fichier hpaio

fp2@debpacha:/etc/sane.d/dll.d$ ls -lApst
total 12
4 -rw-r--r-- 1 root root 38 déc.   5  2016 hpaio
4 -rw-r--r-- 1 root root 38 déc.   5  2016 hplip
4 -rw-r--r-- 1 root root 60 mai   14  2013 libsane-extras
fp2@debpacha:/etc/sane.d/dll.d$

C’est une simple copie de hplip dans le même répertoire.

Je vous suggère donc de créer ce fichier hpaio s’il n’existe pas. D’autre part, je vous suggère aussi d’installer etckeeper qui, vous le voyez ,m’a permis de retrouver (par sudo git grep hpaio ) ce que j’avais fait il y a plus d’un an.

Cordialement,
Regards,
Mit freundlichen Grüßen,
مع تحياتي الخالصة


F. Petitjean
Ingénieur civil du Génie Maritime.

« Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » (R. Devos)

« Celui qui, parti de rien, n’est arrivé nulle part n’a de merci à dire à personne !! »
Pierre Dac

Bonjour,

Le site de sane propose une liste triée par fabricant des périphériques pris en charge :

SANE: Supported Devices

Parfois, on peut s’en sortir en prenant un modèle approchant…

J’ai perdu l’habitude d’utiliser git je capte pas ce que veux dire le --- /dev/null ??
Du coup vous avez ajouté seulement un fichier nommé hpaio ou aussi un dll.conf au sein de /etc/sane.d/dll.d/ ?

Que veulent dire les options Apst svp ?

user@PC:/etc/samba$ sudo apt install libsan
libsane             libsane-common      libsane-hpaio       libsanlock-client1  
libsane1            libsane-dev         libsanlock1         libsanlock-dev

Moi je n’ai pas libsane-extras proposé sur cette version 20.04, je dois en glisser un manuellement dans /etc/sane.d/dll.d/ ? et où récupérer hpaio ? Je n’ai effectivement que hplip dans ce répertoire

Merci pour l’astuce, git refuse de versionner les confs de /etc en droits admin c’est ça ?

Merci, je trouve la liste un peu obsolète et n’ai pas trouvé d’autre ressource pour m’aiguiller dans mes choix en 2020

La ligne commençant par ‹ --- › est la partie ‹ a › dans la commande diff
La ligne commençant par ‹ +++ › est la partie ‹ b ›
‹ /dev/null › veut dire que la partie ‹ a › n’existe pas, autrement dit on a une création de fichier nommé b/sane.d/dll.d/hpaio ( b remplacé par /etc ).
De toutes façons, vous voyez que le diff n’a que des lignes vertes ajoutées à un fichier vide initialement.

ls -l aurait suffi, certes, mais j’utilise un alias plus sophistiqué par habitude. Pour la signification des options, voir le manuel :grinning:

Pourquoi allez-vous chercher dans les noms des paquets. Ce nom apparaît comme un fichier de configuration dans /etc/sane.d/dll.d un fichier texte comme hplip dans ce répertoire.

ls -l  /etc/sane.d/dll.d

et comme indiqué : faire une simple copie de hplip -> hpaio

Oui. Le répertoire /etc n’est modifiable que par root. De plus, comme c’est la configuration du système les droits sur les fichiers doivent être enregistrés dans le dépôt git ( /etc/.git ) et il me semble que même pour un simple git status il faut les droits admin.

fp2@debpacha:/etc$ l -d .git
4 drwx------ 8 root root 4096 oct.   9 13:21 .git/                                         
fp2@debpacha:/etc$

Cordialement,
Regards,
Mit freundlichen Grüßen,
مع تحياتي الخالصة


F. Petitjean
Ingénieur civil du Génie Maritime.

« Il est souvent trop tôt pour savoir s’il n’est pas trop tard. »
Pierre Dac

Vous vous souvenez du raisonnement qui vous avait poussé à faire ça svp? C’est pour savoir si c’est adaptable pour d’autres marques d’all-in-one printers
Cordialement

J’avais lu un truc à ce sujet, comme je l’avais dit dans mon message initial. Bien sûr que je m’en veux de ne pas avoir fait un vrai commit avec les explications adéquates.
Sinon

debmany libsane-common

La commande debmany est fournie par le paquet debian-goodies .

Depuis quand l’ajout d’un fichier texte de configuration totalisant 38 octets (dont 6 octets utiles) va poser problème ? (sachant que votre numériseur HP n’est pas reconnu actuellement ).

En résumé

cd /etc/sane.d/dll.d
ls -l
sudo pwd
sudo cp -p hplip hpaio
sudo  git add hpaio
sudo git status
sudo git commit

Et ne pas oublier de mettre un joli message de commit :grinning:

Cordialement,
Regards,
Mit freundlichen Grüßen,
مع تحياتي الخالصة


F. Petitjean
Ingénieur civil du Génie Maritime.

« On ne perd pas son temps en aiguisant ses outils. »
Proverbe français

« Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » (R. Devos)

Génial merci pour cette astuce de la commande debmany et cette manip détaillée!

Vous sauriez par hasard comment notifier @Almtesh que j’ai répondu à son commentaire? Il parlait de ne pas être notifié des avancées si je ne faisais pas je-ne-sais-pas-trop-quoi… J’aurais bien aimé aussi avoir de quoi essayer de faire fonctionner l’ethernet en plus de vos conseils pour l’interfaçage USB

Cdlt

bonjour tout le monde, des idées pour la partie ethernet? Cdlt

Comme ça, c’est bon, je le vois. J’étais juste absente quelques temps, c’est pour ça que je n’ai pas forcément répondu à ta question, je vais y jetter un œil tout de suite.

Heu, je ne sais pas trop, tu as changé beaucoup de choses. L’exemple que je te donnais avait vraiment les bonnes options je te conseille de t’en rapprocher le plus possible.

Tu n’as pas de partage nommé « tmp » dans ta configuration samba.

Tu as mis quoi exactement dans la configuration du scanner et quel message d’erreur tu as eu exactement ? Heu, l’adresse 198.162.0.1, c’est vérifié, officiel, certifié, de source sûre ?
Sinon, pour avoir les adresses IP d’un ordinateur, tu peux essayer hostname -I.

Oh là là, quelle surprise ! Je suis sur le cul !

Même remarque, l’adresse IP, c’est dans un sous-réseau d’une structure appellée « College of the Rockies » à Cranbrook au Canada.

Aucune idée, je n’ai jamais réussi à faire fonctionner ce truc et je n’en ai jamais eu l’utilité de toute façon.
Bon, après, tu parles de pare-feu (ufw), de résolution inverse, je n’ai pas tout compris.

Ok merci je viens de comprendre la logique entre le fichier conf samba et le chemin UCN. Vous pouvez me confirmer que durant votre setup d’antan votre console (de l’ordi où étaient stockés les scans) débutait chaque ligne par [username]@SCANNER ?

La casse tout en majuscule c’est une tradition pour montrer qu’on fixe une variable constante dans le fichier de configuration ? On DOIT écrire la 1ère branche de l’arborescence UCN tout en majuscule? Ou vous aviez simplement setup votre hostname tout en majuscule à l’installation de linux?

Je ne sais plus précisément malheureusement, c’était des refus sur l’écran de l’imprimante, je prendrai des photos à ma prochaine visite. A tout hasard (si vous avez pas la réponse c’est rien de crucial) il y aurait moyen d’avoir les réponses de l’imprimante/logs sur le shell du laptop?

Merci vous venez de m’ouvrir les yeux! En faisant ça là en wi-fi, la console me retourne bien une adresse ip v4 qui s’apparente à une locale (198.168.1.xxx), mais dès que je mets le mode avion j’ai une blank line de retournée. Ce qui m’amène à me demander : y a-t-il besoin d’un routeur/une box connectée à internet pour superviser cet échange SAMBA durant mes tests chez les vendeurs? (Jusqu’à présent je branchais tout en offline, juste un câble ethernet entre l’imprimante (supposons-la non pourvue de wi-fi) et le laptop)

L’installation kubuntu étant quasi fresh, j’avais à tort seulement configuré le bashrc pour garder un historique des commandes via la flèche du haut, et dans la liste de celles gardées en mémoire j’ai que sudo nmap -sP 192.168.1.1-254. Je suppose que c’est comme ça que j’avais supposé l’ipv4 du laptop… Pour la prochaine visite j’aurai ajouté les heures de mes inputs et la possibilité de scroll up le terminal pour voir les outputs antérieurs au reboot!

Dois-je en déduire que les interfaces web des imprimantes sont par défaut des adresses IP non-locales accessibles depuis le monde entier ? Vous sauriez de mémoire me donner la commande pour obtenir l’adresse IP externe de l’imprimante à tester svp?

Laissez, j’essayais juste d’appliquer le fix du lien vers l’autre forum sans trop comprendre

Là je me disais juste que si j’avais trouvé la bonne adresse de l’imprimante, la commande bind m’aurait output quelquechose. D’ailleurs il aurait fallu que je bind son adresse sur le réseau local ou son adresse « externe fixée » ? (je crois que je confonds IP et MAC là en fait)


Entre temps j’ai lu :

  • quelques trucs parlant de modifier les udev rules quand le scanner n’était pas reconnu en USB. Vous aviez touché à ces udev rules vous?

  • et il y a cette personne https://hardwarerecs.stackexchange.com/questions/14190/photocopier-linux-compatible qui parle d’un autre protocole, IPP. Si je me souviens bien j’avais que les choix SMB/FTP pour les scans to folder sur l’écran konica minolta, et pour le copieur HP je me rappelle pas avoir eu la proposition IPP.

Non, le serveur samba n’avait pas d’authentification. J’en utilisais une car les copieurs l’exigeait, mais je mettais n’importe quoi.

Ça vient du monde Windows, la casse n’est pas importante.

Non, ce n’est pas local, ce bloc d’adresses IPv4 appartient au fonds FCAR qui se trouve à Sainte-Foy, au Québec.

Alors, ces adresse sont non-locales, mais si tu n’es pas dans la structure vers laquelle ce bloc est routé, elle ne sera pas accessible au monde entier. Et tu peux aussi avec des règles de pare-feu qui peuvent bloquer ça.

La dernière fois que j’ai touché à des règles udev, c’était en 2006, et ça n’a pas fonctionné. Je ne peux pas t’aider sur ce coup.

Désolé j’avais mal formulé, ma question plus directe est : pourquoi mettre « SCANNER » dans l’UCN \\SCANNER\scans ? Est-ce que le netbiosname qu’on remplit dans le fichier conf doit matcher avec le hostname du laptop ? ou c’est un nom arbitraire que vous avez choisi tout comme pour le service que vous avez nommé scans ?

D’ailleurs je me souviens maintenant qu’à cause de ce que disait le forum https://www.linuxquestions.org/questions/linux-newbie-8/sharing-folder-on-network-for-scanning-from-netwirk-printer-linux-mint-4175621082/ :

\\<IP address>\path\to\folder

, j’avais en fait non pas renseigné sur l’écran du photocopieur\\MONLAPTOPHOSTNAME\tmp, mais plutôt \\MONLAPTOPHOSTNAME\scans\tmp. Il faut s’arrêter au ‹ ‹ dossier samba virtuel › › scans\ et la localisation réelle compte pour du beurre??


Pour ce qui est du branchement par USB, ça avait marché plug-and-play sur vos modèles de copieurs? Ou vous aviez fait des manips, au-delà d’installer les drivers des fabricants ? (du genre installer le logiciel propriétaire VueScan/Hamrick pour linux)

En vous remerciant d’avance

Quelle partie Ethernet, pour quel matériel ?

(message 1)

Toujours message 1

message 1 toujours

C’est un vrai SICOB que vous avez !

Avant d’investir tête baissée dans toute sorte de matériel ou logiciel, il serait bon de prendre le temps d’essayer de comprendre.

Vous mélangez tout. Un appareil prévu pour fonctionner en réseau peut avoir plusieurs interfaces physiques, par exemple des ports USB, des ports Ethernet ou même un point d’accès sans fil (Wifi). De mon temps, une imprimante cela se branchait sur une interface parallèle (gros connecteur) et une télévision sur une prise Péritel :smile:
Peu importe l’interface physique, l’appareil est reconnu sur le réseau par une adresses IP (éventuellement deux adresses 1 IPv4 et 1 IPv6, ou même un ensemble d’adresses IP pour un serveur ).
Donc, pour chacun de vos appareils (imprimantes et scanners), vous êtes supposé savoir lire la notice qui explique comment configurer le réseau qui accueille l’appareil. Je sais bien que dans ce monde où tout va très vite on exige que cela marche du premier coup sans chercher à comprendre, mais savoir ce qu’est un sous-réseau, un routeur, … c’est indispensable.

En français SVP
Les adresses locales sont en 10.xx.xx.xx ou 192.168.xx.xx ou … mais pas en 198.168.xx.xx.
J’avoue qu’avec le mode avion, là j’ai décroché.

Dois-je en déduire que vous n’avez pas lu le manuel de l’utilisateur desdites imprimantes ? Que vous n’avez jamais parcouru les menus de configuration ?

???
Encore eût-il fallu que la commande bind existât ! :laughing:

Depuis une machine dans le même réseau local que les N+1 imprimantes et les M+1 scanners

ip address show 
ip route

Cordialement,
Regards,
Mit freundlichen Grüßen,
مع تحياتي الخالصة


F. Petitjean
Ingénieur civil du Génie Maritime.

« Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement,
Et les mots pour le dire arrivent aisément. »
Boileau De L’Art poétique (Chant I)

« Avant donc que d’écrire, apprenez à penser »
Boileau De L’Art poétique (Chant I)