Linky : les victoires contre le compteur se multiplient ! (pétition)

linky
pétition
procès
législation
économie
Tags: #<Tag:0x00007fa92d8c7020> #<Tag:0x00007fa92d8c6ee0> #<Tag:0x00007fa92d8c6da0> #<Tag:0x00007fa92d8c6c60> #<Tag:0x00007fa92d8c6b20>

#43

Dans ce cas il faut aussi prendre en compte le rayonnement de l’électricité, car oui, l’électricité émet des rayonnements à 50hz.

Pour le linky, c’est sur des basses fréquence, comme expliqué dans la doc: 35 à 90 kHz, un peu comme le CPL de free :o).


#44

Tu le dis en termes abrupts, mais c’est vrai que la probabilité d’incendie d’un compteur électronique est plus élevée que celle d’un compteur électro-magnéto-mécanique. Voir rapport d’expertise des laboratoires d’analyse des incendies LAVOUÉ :
http://www.laboratoire-lavoue.fr/wp-content/uploads/2015/12/2.-Incendies-Electriques-expertisés-par-le-Laboratoire-Lavoué.pdf

Ce qui est en fait normal ( si on met à part la chaleur dégagée par effet Joule du à la traversée du courant utilisé par l’usager dans le compteur ) puisque les composants électroniques chauffent de leur fonctionnement même, alors que l’énergie dépensée par le compteur électro-magnéto-mécanique est principalement celle dépensée par la rotation du disque et que cette opération de rotation du disque dégage une chaleur négligeable puisque les frottements sont justement très minimisés pour obtenir l’inertie la plus faible possible du disque.

En ce qui concerne la foudre, je suis assez de ton avis, les nouveaux compteurs sont plus fragiles que les anciens. Une électronique est toujours plus sensible à la foudre qu’un dispositif électro-magnéto-mécanique.

D’autre part je trouve vraiment pauvre la protection contre la foudre de l’électronique du Linky : la présence d’une seule varistance, à ma connaissance, les différents documents concernant ce nouveau compteur ne mentionnent pas la présence de diodes transils, ni d’éléments para-foudre. De plus dans la vidéo, nous pouvons voir l’accès direct à tous les contacts par le technicien avec l’oscilloscope alors que dans les cartes électroniques bien protégées contre la foudre ce n’est pas possible. Dans les cartes spécialement conçues pour résister à la foudre la quasi-totalité de la carte électronique est noyée sous un vernis isolant.

Si on est agriculteur, je crois qu’il faut prendre les devants et éviter les pertes d’exploitation susceptibles d’arriver par les risques plus élevés de foudroiement du compteur Linky par rapport à l’ancien compteur électro-magnéto-mécanique et prévoir comme tu le dis un groupe électrogène ou mieux une consultation par un cabinet d’experts en risque foudre pour une protection accrue contre le risque, car d’autres appareils électriques autres que le compteur pourraient ne plus assurer leur fonction en cas de foudre.

Voir par exemple : http://www.paratronic.info/contenus/actualite.php?IDA=28&IDL=7


#45

Mis a part les histoires d’espionnage par EDF ce qui est vraiment discutable c’est le +20% sur la facture a cause de nos appareils au facteur de puissance très mauvais. Avant paye par tous, désormais facture en plus…


#48

Un mauvais facteur de puissance peut être corrigé. Jusqu’à présent, on pouvait s’en moquer tant que l’on restait dans le domaine du raisonnable. En effet, Enedis pouvait quand-même exiger d’un client qu’il corrige un facteur de puissance abusivement faible.

Après, il n’est vraiment pas fréquent de rencontrer des installations électriques où le facteur de puissance est inférieur à 0,95. Alors j’aimerais assez savoir d’où est issu ce nombre de +20% sur la facture, qui me paraît très controversé.

Si aujourd’hui chaque individu et société devient responsable parce-qu’on le fait payer, cela ne me choque pas particulièrement.

Certes cela imposera à des personnes de se pencher sur ce qu’est le facteur de puissance, il y aura de la formation à faire ETC. Expliquer à sa vieille tata que le cos(φ) n’a rien à voir ni avec l’urbanisme ni avec Mélenchon ne va pas être de la tarte.

Mais, au final, ce sera mieux pour tout le monde si ce problème se réduit.


AnonymousCoward


#49

Intéressant.
Mais si les compteurs linly ont 15 ans de vie et que on commence en 2035 un mix énergétique, il faudra remplacer tous les compteurs. En fait ils commencent par le plus simple ( ca me rappelle la blague du mec qui cherche ses clés sous la lumière alors qu’elles sont dans le noir ).
Et puis, bien que je ne sois pas d’accord avec lui, je vous conseille l’article de jancovici sur les renouvables

https://jancovici.com/transition-energetique/renouvelables/100-renouvelable-pour-pas-plus-cher-fastoche/

ou ils chiffrent le cout écologique de la productiobn décentralisée et il dit que les cables seront une énorme cause de pollution .

Sa conclusion :
Une analyse rationnelle des risques commanderait d’arrêter demain matin de mettre le moindre euro supplémentaire dans l’éolien et le solaire,